Malgré l'ancien moteur DS, Vergne vise la victoire

DS Techeetah n'aura pas la tâche facile pour l'E-Prix de Diriyah, mais Jean-Éric Vergne vise quand même la victoire.

Malgré l'ancien moteur DS, Vergne vise la victoire
Charger le lecteur audio

Réduction des coûts oblige, il n'y aura qu'une seule homologation moteur pour les deux saisons de Formule E à venir, et trois écuries ont choisi de commencer la saison 7 avec leur groupe propulseur 2019-20 : DS Techeetah, Nissan e.dams et Dragon Racing. Ces trois structures peuvent donc s'attendre à un E-Prix de Diriyah difficile à la fin du mois, en ouverture de la nouvelle campagne du championnat tout électrique.

Jean-Éric Vergne fait pourtant preuve d'optimisme quant à ses chances de succès sur la piste saoudienne ; il est vrai que le moteur DS était la référence du plateau la saison dernière. Lorsque Motorsport.com lui demande dans un entretien exclusif si l'objectif sera de limiter la casse, Vergne répond avec conviction : "Non, nous allons à Riyad avec l'objectif clair de gagner. Je pense que se dire que nous avons le moteur de l'an dernier, c'est une fausse excuse – ou une excuse tout court."

Lire aussi :

"En plus, il faut toujours un peu un temps d'adaptation quand on a des nouveaux moteurs : il y a les nouveaux softwares, il y a pas mal de choses qui ne tournent pas rond au début d'un moteur. Peut-être qu'il y a d'autres équipes qui auront des problèmes que nous n'aurons pas – je touche du bois, j'espère que nous n'en aurons pas, mais ça fait quand même plus d'un an que nous avons ce moteur. Nous le connaissons bien, nous maîtrisons bien notre sujet avec ce moteur."

Vergne aborde en tout cas cette saison avec l'objectif de reprendre sa couronne : sacré en 2017-18 puis 2018-19, le Français a été détrôné l'an dernier par son coéquipier António Félix da Costa, ayant notamment connu un début de campagne difficile avec un seul podium sur les sept premières courses.

"Déjà, j'avais pas mal de difficultés avec le frein, que lui n'avait pas : nous avons un style de pilotage différent", explique Vergne. "Toute l'année, j'ai essayé de modifier un peu mon pilotage, j'avais beaucoup de mal à faire ça. En fin d'année, nous avons réussi à finalement modifier ce que je souhaitais ; ça a pris un peu trop de temps, malheureusement."

Jean-Éric Vergne, Antonio Félix da Costa, DS Techeetah, DS E-Tense FE21

"Pour la saison qui arrive, je n'ai plus de problème de frein, j'arrive à bien freiner, je me sens très bien avec la voiture. Quoi faire pour reprendre l'avantage ? Toujours se remettre en question, travailler sans relâche, évidemment plus que je n'ai pu le faire l'an dernier."

Quant à savoir si Vergne et Félix da Costa pourraient maintenir leur bonne entente s'ils se retrouvaient dans un duel pour le titre, le Francilien tempère l'importance de ce facteur. "Vous savez, la bonne entente, c'est important pour une équipe, mais le principal pour une équipe, c'est deux pilotes qui ramènent des points. À partir du moment où nous n'allons pas nous crasher l'un dans l'autre… Je m'entends très bien avec António, mais si demain j'ai quelqu'un à côté de moi qui ne me parle pas de l'année, je suis là pour faire mon job et lui aussi."

"Si on arrive à bien s'entendre avec un coéquipier, c'est le top. Après, si je ne parle pas de l'année à mon coéquipier, ça ne va pas me changer la vie. Je fais mon boulot avec mes ingénieurs, avec mon équipe. Je prends le même plaisir à rouler, à voyager, à faire des courses. La bonne entente en dehors du circuit n'est pas très importante, mais le respect entre les deux pilotes sur le circuit, c'est ce qui est le plus important pour une équipe, et je pense que c'est à l'équipe de faire en sorte que ce respect mutuel soit gardé tout au long de l'année."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"
Article précédent

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

Article suivant

La piste de l'E-Prix de Diriyah modifiée tardivement

La piste de l'E-Prix de Diriyah modifiée tardivement
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021