Andretti fera homologuer à nouveau sa Formule E

L’écurie de Formule E Andretti a soumis à nouveau sa voiture ATEC-01 à l’homologation de la FIA dans l’espoir de revenir au sommet de la hiérarchie.

Cette ATEC-01, conçue par l’équipe Andretti, était destinée à disputer la saison 2 de la Formule E. Une série d’ennuis techniques, survenus lors des tests collectifs à Donington en août, avait forcé l’équipe américaine à faire marche arrière et à revenir au groupe motopropulseur original.

Depuis lors, le travail n’a pas cessé afin de résoudre les problèmes du moteur et du convertisseur afin de les utiliser lors de la saison 3 qui commencera cet automne.

La ATEC-01 est le fruit d’une collaboration entre Andretti et deux de ses partenaires technologiques, TE Connectivity et Houston Mechatronics.

Nous faisions face à deux options avec la ATEC-01”, explique Roger Griffiths, directeur de l’écurie Andretti, à Motorsport.com.

Nous pouvions poursuivre avec l’homologation actuelle, ce qui limitait de nombre de changements. Nous avons choisi de soumettre une nouvelle homologation, ce qui implique une toute nouvelle voiture. Ceci nous permet beaucoup plus de liberté. Notre intention est de continuer son développement et de l’utiliser en course lors de la saison 3”, dit-il.

Depuis le 1er janvier, Andretti a la permission d’effectuer des essais. Griffiths prévoit en profiter dès que possible. “Nous allons essayer la voiture, puis commencer notre programme de 15 journées d’essais dès la fin du printemps”, ajoute-t-il.

Un bon essai à Punta

Selon Griffiths, le test collectif effectué à Punta del Este juste avant Noël a été positif pour son équipe. “Nous avons connu de bons essais et avons progressé sur plusieurs fronts. Certaines solutions ont fonctionné, et d’autres pas. Nous avons terminé ces essais en bien meilleure posture”, ajoute Griffiths.

En préparation à la saison 3, Andretti, comme la majorité des autres équipes de Formule E, ont testé différentes solutions dynamiques, surtout les amortisseurs qui représentent en fait le seul élément mécanique qui peut être développé sur cette monoplace. Griffiths souligne que ses voitures ont profité, en général, d’une adhérence meilleure.

Ce roulage a été particulièrement bénéfique pour Robin Frijns qui a très peu roulé depuis sa confirmation comme coéquipier de Simona de Silvestro en août dernier.

Il faut souligner que Robin n’a eu droit qu’à une journée de roulage à Donington avant de disputer trois courses”, précise Griffiths. “Son temps de piste a été limité. Nous avons profité de cet essai pour le mettre à l’aise dans la voiture sans le stress d’un week-end de course”.

L’équipe Andretti a marqué 17 points jusqu’ici cette saison, tous amassés par Frijns. Ce dernier a décroché une superbe troisième place à Putrajaya en dépit d’avoir dû compléter les derniers tours de l’épreuve aux commandes d’une monoplace handicapée par une billette de direction tordue.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Équipes Andretti Autosport
Type d'article Actualités
Tags andretti, convertisseur, formule e, moteur