Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"

partages
commentaires
Félix da Costa : "La F1, ce n'est plus pour moi"
Par :

Fraîchement couronné Champion de Formule E, António Félix da Costa écarte déjà toute hypothèse d'éventuels débuts en Formule 1.

C'est avec un certain panache qu'António Félix da Costa vient de remporter le titre 2019-20 de Formule E. Le championnat tout électrique, qui a pour habitude de courir dans les grandes villes, a dû composer avec la crise du coronavirus et conclut actuellement sa saison avec un meeting de six courses à Berlin, meeting abordé par Félix da Costa en leader du championnat. Deux victoires, une deuxième place et une quatrième position plus tard, le Portugais est déjà Champion, alors que deux courses restent à disputer.

Lire aussi :

Son coéquipier chez DS Techeetah, Jean-Éric Vergne, avait été sacré lors des deux campagnes précédentes, ce qui lui avait valu l'intérêt d'une écurie de Formule 1. Il est ainsi demandé à Felix da Costa s'il envisagerait d'accepter une telle offre le cas échéant, mais l'intéressé n'est pas convaincu par ce scénario.

"Je ne pense pas que ce soit réel", tempère le pilote de 28 ans. "J'y ai fait mon temps, lorsque j'étais très proche d'avoir un baquet. Ce n'est plus pour moi. Il y a des jeunes qui gravissent les échelons, c'est pour eux. Je suis si heureux là où je suis. Je n'ai jamais pris autant de plaisir que dans ce championnat avec ces pilotes-là. Quand on met le casque, on a envie de s'entretuer, mais quand on l'enlève, on fait la fête à fond. Il y a une super ambiance."

"J'ai compris qu'il n'y avait pas que la F1 dans la vie. Je pense que [Vergne] me comprend, il l'a vécu de manière bien plus dure que moi. On oublie presque de s'amuser et de comprendre pourquoi nous sommes là. La Formule E nous montre pourquoi nous sommes là."

Antonio Felix da Costa, DS Techeetah, 1ère position

Effectivement, la Formule 1, Félix da Costa en est déjà passé très près. Lorsque Daniel Ricciardo a signé chez Red Bull en 2014, c'est lui qui partait favori pour le remplacer chez Toro Rosso, multipliant les bons résultats en formules de promotion : une troisième place en GP3 en 2012, ainsi que des débuts tonitruants en cours de saison de Formule Renault 3.5 la même année (quatre victoires sur les cinq dernières manches), mais une troisième position légèrement décevante dans ce même championnat en 2013. La marque au taureau lui avait finalement préféré un Daniil Kvyat moins expérimenté, mais sacré en GP3 en 2013.

Félix da Costa n'a malgré tout jamais fait preuve d'amertume en public et s'est toujours montré reconnaissant envers Red Bull. À ce jour, il demeure conscient que sa carrière tenait à peu de choses, notamment à l'issue de sa première saison en GP3, en 2011, conclue au 13e rang.

"Il n'était pas vraiment question de m'arrêter, mais début 2012 j'ai eu une offre exceptionnelle de Trevor Carlin, l'offre la moins chère que l'on puisse avoir pour courir en GP3 à l'époque, et j'ai dit à mon père qu'on allait faire une dernière tentative", révèle le double vainqueur du GP de Macao. "Sinon, j'aurais repris mes études et peut-être couru en GT, par exemple. Un mois plus tard, j'étais membre du Red Bull Junior Team et je pilotais des F1. Tant pis pour la fac ! Les choses ont vraiment bien tourné depuis ce jour-là."

Félix da Costa remercie Vergne de l'avoir aidé à être Champion

Article précédent

Félix da Costa remercie Vergne de l'avoir aidé à être Champion

Article suivant

Rowland en pole position, les Champions en fond de grille

Rowland en pole position, les Champions en fond de grille
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes António Félix da Costa
Équipes Carlin , Techeetah
Auteur Benjamin Vinel