"Aucun regret" pour Buemi malgré la perte du titre

partages
commentaires
"Aucun regret" pour Buemi malgré la perte du titre
Par :
31 juil. 2017 à 10:28

Favori pour le titre de Formule E cette saison, Sébastien Buemi a vu la couronne lui filer entre les doigts. Le Suisse affirme toutefois n'avoir pas de regrets.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing, avec Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams

Elle avait pourtant si bien commencé, cette campagne 2016-17. Cinq victoires lors des six premières manches, ternies par une unique 14e place lors d'un week-end déjà perturbé par le WEC – à cause du Prologue, Buemi était arrivé à Mexico au petit matin le jour de la course.

Malgré une nouvelle victoire à Berlin, la suite a été plus difficile en raison de l'absence du pilote Renault e.dams à New York, la manche américaine tombant en même temps que les 6 Heures du Nürburgring, et de deux disqualifications – pression pneumatique minimale non respectée à Berlin en Course 1, alors que c'est le poids de la monoplace qui était trop bas à Montréal.

Au Canada, c'est un gros accident en essais libres qui a indirectement provoqué cette disqualification, avec la construction en urgence d'une nouvelle monoplace autour de la monocoque de rechange. Le lendemain, Buemi a connu une course désastreuse après des qualifications en demi-teinte et un contact au premier virage, tandis que Lucas Di Grassi, très régulier aux avant-postes – dix arrivées dans le top 5 en 12 courses – engrangeait les points.

"Je n'ai aucun regret quant à mes performances, je pense que j'ai fait du bon travail", déclare Buemi pour Motorsport.com. "Quand on est disqualifié deux fois et qu'on perd 22 points, et qu'on manque deux courses dans un championnat qui n'en compte que 12, que fait-on ?"

"Le plus grand problème est évidemment d'avoir manqué les deux courses, et les disqualifications. Ce que l'équipe et moi avons fait reste exceptionnel. J'ai 12 victoires en Formule E, j'en suis évidemment satisfait."

 

Gracieux dans la défaite

À l'issue de l'ePrix de samedi, Sébastien Buemi s'était fait remarquer par une rage incontrôlée vis-à-vis de plusieurs de ses rivaux, à la suite d'incidents survenus lors de la course.

Le pilote helvète a toutefois adopté une approche bien plus gracieuse dans la défaite après la dernière manche de la saison, et a publiquement félicité Di Grassi pour son titre. "Je suis déçu de ne pas avoir gagné, mais je n'enlève rien à Lucas, il a fait du très bon travail", commente-t-il. "Il a participé à toutes les courses et il mérite le championnat."

Bien que la couronne ait échappé à Buemi, Renault e.dams a été sacré pour la troisième fois en autant de saisons en Formule E. "C'est génial pour l'équipe. Ils le méritent, car ils ont travaillé extrêmement dur, surtout ici samedi, et c'était dur de ne pas pouvoir les en récompenser avec un bon résultat. C'est difficile d'apprécier ça, parce que j'ai perdu le titre des pilotes, mais c'est le sport auto", conclut le Champion de la saison 2015-16.

Propos recueillis par Sam Smith

 
Article suivant
Championnats - Premier titre pour Di Grassi

Article précédent

Championnats - Premier titre pour Di Grassi

Article suivant

Di Grassi sacré : "Le hashtag était #NeverGiveUp !"

Di Grassi sacré : "Le hashtag était #NeverGiveUp !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Montréal
Lieu Rues de Montréal
Pilotes Lucas di Grassi , Sébastien Buemi
Auteur Sam Smith