La batterie de la saison 5 a fait sa première simulation de course

La nouvelle batterie qui sera la pierre angulaire de la prochaine génération de monoplaces électriques vient d'effectuer sa première simulation de course complète.

Fournie par McLaren Applied Technologies avec Anthony Law à la tête du projet, cette batterie verra l'énergie quasiment doublée pour atteindre 54 kW/h et durer pour l'intégralité de la course. Elle a passé ce test crucial avec succès après des essais préalables ces derniers mois.

Le professeur Burkhard Göschel, président de la Commission des Championnats à Énergie nouvelle et Électrique, a déclaré à Motorsport.com à Paris le week-end dernier que des progrès étaient en train d'être faits avec la batterie, mais que le calendrier agressif des essais en piste allait représenter un challenge.

"Cela se passe bien, mais nous savons que le timing est serré, et nous verrons cet été où nous nous retrouvons. En tout cas, tous les signes sont de bon augure", commente Göschel. "Nous avons fait des premiers tests. Il y a eu deux échantillons à la fin où les cellules ont conservé le même contenu énergétique avec 54 kW/h, donc cela se présente bien, mais il reste beaucoup de choses à faire."

"La simulation complète est faite et s'avère très positive. Nous pouvons montrer que cette simulation est presque la réalité."

Rendu de la Formule E Spark Racing Technology

250 kW disponibles

Göschel confirme par ailleurs que les plus grands défis concernant la batterie seront le refroidissement et le poids : "L'un des problèmes concernant la batterie et le moteur électrique est le refroidissement, car dans notre cas, la charge est très, très élevée. Nous allons la recharger très profondément, ce qui accroît la résistance interne et le besoin de refroidissement. Nous avons géré ça dès la première saison, et je pense que nous pouvons le gérer maintenant."

"Niveau poids, c'est serré. Parce que nous avons ajouté des cellules supplémentaires pour satisfaire à des requêtes additionnelles. Nous avons la pression pour le poids, c'est vrai."

Göschel confirme également que la puissance disponible pour les pilotes serait de 200 kW en course et de 250 kW en qualifications à partir de la saison 5.

Selon les informations de Motorsport.com, la batterie nouvelle génération aura une énergie bien plus dense, utilisant un grand nombre de petites cellules au lieu d'un petit nombre de grandes cellules comme l'unité actuelle, fournie par Williams Advanced Engineering. Le nombre de cellules dans la nouvelle batterie est estimé à 209, soit 44 de plus que dans la première génération de batteries.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Actualités