Bird ne veut pas être vu comme un pilote antisportif

partages
commentaires
Bird ne veut pas être vu comme un pilote antisportif
Par :
12 mars 2019 à 17:30

Sam Bird espère que sa réputation n'est pas ternie à l'issue d'un E-Prix de Hong Kong où il a remporté la victoire de manière controversée avant d'être pénalisé.

Sam Bird a longtemps mis la pression au leader André Lotterer lors de cette course, jusqu'à le heurter légèrement par l'arrière dans l'avant-dernier tour – toutefois suffisamment pour que le pilote DS Techeetah subisse une crevaison et franchisse la ligne d'arrivée à la dernière place.

Bird, qui a connu d'autres contacts lors de cette course – notamment avec Oliver Rowland, qui en a pâti –, s'est imposé et est monté sur la plus haute marche du podium. Cependant, il a ensuite écopé de cinq secondes de pénalité suite à l'incident, rétrogradant ainsi au sixième rang.

Lire aussi :

"J'espère que je ne suis pas vu comme un pilote antisportif ou comme quelqu'un qui percute les autres", déclare le pilote Virgin pour Motorsport.com. "C'était vraiment dommage, car [Lotterer] a fait une très bonne course aussi. C'est dommage que nous n'ayons ni trophées ni gros points, mais c'est comme ça."

Le vainqueur Sam Bird, Envision Virgin Racing, monte sur le podium

Bird a justement comparé l'accrochage à celui des deux pilotes Techeetah, Jean-Éric Vergne et André Lotterer, à l'E-Prix de Santiago 2018. Les deux hommes avaient signé le doublé malgré une touchette, et c'est l'Allemand qui jouait alors le rôle de poursuivant.

"Ce n'était aucunement différent de ce qu'il a fait à son coéquipier l'an dernier [à Santiago], et c'était considéré comme le moment le plus excitant de l'année", poursuit Bird. "Ils s'en sont tiré et ont fait le doublé, tout le monde était content, mais malheureusement, cette fois, quelqu'un a crevé. Et c'est là la différence. Il n'y avait aucune mauvaise intention ou quoi que ce soit ; c'est dommage."

Mais cette comparaison ne sied pas à Lotterer, c'est le moins que l'on puisse dire. "Je ne comprends pas ça, car je n'avais pas détruit la voiture [de Vergne] et les circonstances étaient très différentes ce jour-là, donc ce n'est pas comparable à mes yeux", indique l'intéressé pour e-racing365. "Des voitures différentes, un format de course différent, il n'y a rien à comparer pour moi."

Andre Lotterer, DS TECHEETAH

S'il ne conteste pas la sanction qui lui a été infligée, Bird s'en étonne toutefois, d'autant que la course a bénéficié d'une couverture sans précédent au Royaume-Uni en étant diffusée en direct sur BBC Two.

"En toute franchise, je me disais que s'ils me faisaient monter sur le podium et faire les médias, c'est qu'ils allaient me donner une pénalité de dix places sur la grille pour Sanya", commente l'Anglais. "C'est ce que je me suis dit au début. Pourquoi s'enquiquiner alors que c'était sûrement la plus grande course de l'Histoire de la Formule E, en direct sur la BBC ? Pourquoi prendre la peine de dire à tout le monde que j'ai gagné ? Et une heure et demie plus tard, je n'ai pas gagné. Je ne sais pas."

"C'est souvent arrivé en Formule E que le vainqueur ne gagne pas la course et je trouve toujours ça un peu dommage, surtout pour ceux qui regardent à la maison ou au circuit, qui rentrent en pensant que quelqu'un [d'autre] a gagné."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Article suivant
D'Ambrosio : "Nasr devrait être pénalisé"

Article précédent

D'Ambrosio : "Nasr devrait être pénalisé"

Article suivant

Vandoorne, une première pole qui met du baume au cœur

Vandoorne, une première pole qui met du baume au cœur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Hong Kong
Pilotes André Lotterer , Sam Bird
Équipes Techeetah , DS Virgin Racing
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu