BMW n'exclut pas de continuer à motoriser Andretti

Si BMW vient d'annoncer son retrait de la Formule E en tant qu'écurie d'usine, le constructeur bavarois n'exclut pas de continuer à fournir des moteurs à son partenaire actuel, l'équipe Andretti.

BMW n'exclut pas de continuer à motoriser Andretti

L'aventure de BMW en Formule E s'achèvera au terme de la saison à venir après seulement trois saisons en tant qu'écurie d'usine, alors que l'équipe BMW i Andretti Motorsport a signé quatre pole positions et quatre victoires sur les 24 courses des deux dernières saisons.

Lire aussi :

La marque à l'hélice affirme avoir épuisé toutes les options de transfert technologique entre la compétition et la route, mais il semble qu'à l'instar d'Audi, son retrait ne soit finalement pas total. Un porte-parole de BMW a indiqué à Motosport.com : "Nous discutons d'options pour la saison 8. L'une d'entre elles est de fournir à Andretti des groupes propulseurs BMW. Nous communiquerons toute décision en temps voulu."

Chez Andretti Autosport, le staff se remet encore d'une décision qui, selon nos informations, n'a pas été communiquée en interne et a été découverte au moment où elle a été rendue publique. La célèbre écurie américaine a la ferme intention de rester en Formule E, que ce soit avec BMW ou un autre motoriste.

"Nous sommes évidemment déçus qu'ils partent", déplore le directeur d'équipe Roger Griffiths. "Nous avons eu un long partenariat avec eux, qui remonte quasiment aux débuts de la Formule E, avec beaucoup de succès. Mais nous comprenons aussi qu'ils aient d'autres priorités au-delà du sport auto. Nous respectons cela et ferons de notre mieux pour faire de notre dernière saison ensemble la plus réussie."

Garder les moteurs BMW ? "Ce serait certainement l'option la plus simple, et nous savons que le groupe propulseur est très compétitif", confie Griffiths. Après tout, Andretti a fait d'énormes progrès au fur et à mesure que le constructeur allemand accroissait son implication au sein de l'équipe.

Cependant, l'écurie américaine est "bien sûr" ouverte à une alliance avec un autre motoriste : "Nous avons ou avons eu des relations avec divers constructeurs dans nos divers programmes et avons parfaitement l'habitude de travailler directement avec un constructeur. Notre expérience de la Formule E et la notoriété de la marque Andretti seraient certainement un atout pour tout constructeur souhaitant rejoindre la Formule E, voire y rester en changeant de voie."

Avec Matt Kew

partages
commentaires

Voir aussi :

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Article précédent

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Article suivant

Lucas di Grassi très intéressé par le projet LMDh d'Audi

Lucas di Grassi très intéressé par le projet LMDh d'Audi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes Andretti Autosport
Auteur Benjamin Vinel