La Formule E Gen3 sera encore plus puissante

partages
commentaires
La Formule E Gen3 sera encore plus puissante
Par :

La FIA a récemment dévoilé les caractéristiques techniques définies pour la Formule E Gen3, en vigueur à partir de la saison 2022-2023, avec trois appels d'offres pour la fourniture des châssis, des batteries et des pneus respectivement.

La Gen3 aura une puissance maximale de 350 kW (contre 250 kW actuellement), soit environ 470 ch, ce qui la placera à mi-chemin entre la FIA F3 et la F2. Elle inclura une technologie innovante de rechargement de la batterie lors d'arrêts au stand, et sera équipée d'un second groupe propulseur installé sur l'essieu avant, sans pour autant être dotée de quatre roues motrices.

Les entreprises souhaitant candidater à la fourniture des éléments susmentionnés peuvent le faire jusqu'au 31 mars 2020 ; la FIA choisira les offres gagnantes le 19 juin. La fédération validera le design de la Gen3 d'ici octobre, avec les premiers crash-tests d'ici août 2021. Une voiture de développement sera fournie aux motoristes de FE en janvier 2022 au plus tard, tandis que les bolides de course seront livrés d'ici août 2022.

Lire aussi :

La Gen3 fera 1,7 m de large et 5 m de long, soit respectivement 70 mm et 160 mm de moins que la Gen2, avec un nouvel objectif de poids établi à 780 kg au lieu de 900 kg (pilote compris) actuellement.

L'objectif de rechargement rapide de la batterie est fixé à 30 secondes, mais selon les informations de Motorsport.com, l'arrêt au stand ne sera pas obligatoire pour autant, et ceux qui en feront un seront autorisés à recharger la batterie pendant moins de 30 secondes s'ils le souhaitent.

Le coût annuel d'une voiture complète sera de 340'000 €, dont 250'000 € pour le système de batterie, et le prix total des pièces de rechange n’excédera pas 135% de la première somme (459'000 €).

Quant aux pneus, ils demeureront adaptés à toutes les conditions météorologiques et seront montés sur des roues de 18" (comme c'est le cas actuellement) ou 20".

Rappelons que c'est Spark qui fournit le châssis de la Gen2 comme celui de la Gen1 auparavant, alors que Michelin est, comme toujours, le manufacturier unique de pneumatiques de la FE. Enfin, McLaren Advanced Technologies exploite actuellement les batteries conçues par la firme californienne Atieva.

Avec Alex Kalinauckas

Le circuit de Santiago modifié pour l'E-Prix 2020

Article précédent

Le circuit de Santiago modifié pour l'E-Prix 2020

Article suivant

Vergne : L'incertitude en FE peut "faire peur" à des pilotes F1

Vergne : L'incertitude en FE peut "faire peur" à des pilotes F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Benjamin Vinel