Course - Di Grassi vainqueur, duel électrique sur le podium !

Le pilote brésilien a fait coup double en remportant l'ePrix de Mexico, marqué par un duel tendu et insoutenable entre Buemi et d'Ambrosio.

Course - Di Grassi vainqueur, duel électrique sur le podium !
Mike Conway, Venturi
Bruno Senna, Mahindra Racing
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team
Salvador Duran, Team Aguri
Détail de la monoplace Mahindra Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team, après un crash
Photo de groupe des pilotes
Cockpit Mahindra Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team, après un crash
Bruno Senna, Mahindra Racing
Bruno Senna, Mahindra Racing
Les mécaniciens Mahindra Racing au travail
Le garage Mahindra Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Mike Conway, Venturi
Nicolas Prost, Renault e.Dams

Parti en pole position, Jérôme d'Ambrosio prend un bon départ mais doit faire preuve d'une grande résistance en entrant dans la chicane pour résister à un Nicolas Prost très pressant. Ce premier freinage est le théâtre de quelques accrocs, mais le peloton parvient à poursuivre sa route malgré une friction qui implique notamment Bruno Senna, avec un peu de carbone en moins sur la monoplace Mahindra. Jean-Éric Vergne est également l'un des grands perdants du premier tour. 

Après son raté lors de la Superpole, Sébastien Buemi prend un départ sage mais ne perd pas plus de temps en venant faire l'extérieur à Abt au bout de la ligne droite principale. Suffisant pour revenir dans les roues de son rival pour le titre, Lucas di Grassi, alors troisième. 

Malheureux au terme des qualifications en ayant subi une pénalité de dix places sur la grille pour changement de boîte de vitesses, António Félix da Costa est également sanctionné d'un stop-and-go dès le début de course. Le Portugais est également rappelé à son stand pour un aileron avant mal fixé. Pendant ce temps, le Champion en titre Nelson Piquet Jr. est dernier d'un ePrix auquel il participe miraculeusement après les réparations rapides effectués sur la monoplace endommagée lors des qualifications.

Course d'attente

Durant cette première partie de course, il y a clairement un quintette qui se détache du reste de la meute, avec d'Ambrosio devant Prost, di Grassi, Buemi et Abt. Quant au FanBoost, il est attribué pour la deuxième partie de course à Vergne, di Grassi et Duran. L'entrée dans la phase cruciale de gestion de l'énergie oblige d'Ambrosio à ralentir en tête de course, ce qui incite Prost à se montrer de plus en plus impatient derrière le Belge. 

Juste avant le bal des arrêts au stand, le leader accélère le rythme, pendant que di Grassi se jette à l'intérieur pour dérober la deuxième place à Prost. Dans la foulée, les cinq premiers entrent tous dans la voie des stands simultanément ! Prost fait la mauvaise opération lors de son arrêt, voyant son coéquipier Buemi repartir avant lui. 

Un duel extrêmement chaud

Dès le tour de sortie, di Grassi utilise son FanBoost dans la ligne droite des stands et, au prix d'un freinage retardé à la perfection, prend le meilleur sur d'Ambrosio pour s'emparer des commandes de la course. La situation voit alors le Brésilien mener devant le pilote Dragon Racing, suivi par Buemi, Prost et Abt. Refusant de voir son rival s'envoler, Buemi tente lui aussi de passer d'Ambrosio, qui résiste avec virilité, jusqu'à provoquer la colère du Suisse dans sa radio. 

À de multiples reprises, le pilote Dragon ferme la porte et se décale avant le freinage, mais son adversaire insiste. Buemi voit l'espace pour s'engouffrer à la première chicane mais sa tentative échoue avec un contact entre les deux monoplaces, sans dégât majeur sur la Renault e.dams. Tandis que di Grassi file en tête, le duel à couteaux tirés se poursuit, devant un Prost revenu aux affaires. 

Quelques instants plus tard, ça barde à nouveau à la chicane, quand Buemi passe au forceps en coupant le tracé. Logiquement, son équipe lui intime de laisser repasser le Belge, mais Buemi hésite et Prost attaque à son tour la monoplace rouge. Après quelques secondes de pagaille, chacun reprend sa place, d'Ambrosio la deuxième, à dix secondes d'un di Grassi assuré de l'emporter. Pour Prost, c'est la Bérézina suite à une pénalité de passage par les stands infligée pour un unsafe release

Grâce au FanBoost et à une manœuvre propre à la mi-course, di Grassi s'impose devant d'Ambrosio, qui empoche également les deux points du meilleur tour en course, et Buemi. Alors qu'il tenait la quatrième place, Abt sort de la piste et heurte le mur. Ce sont donc Duval, Prost, Frijns, Bird, Abt, Heidfeld et Sarrazin qui complètent le top 10. 

Au championnat, le pilote Audi Abt fait une très grosse opération et reprend la tête, grâce à ses 10 points d'écart avec Buemi sur cette course. 

Formule E - ePrix de Mexico City - Course
P.PiloteÉquipeTemps
1  L. Di Grassi Audi Abt 43 tours
2  J. D’Ambrosio Dragon Racing +5.416
3  S. Buemi Renault e.dams +5.522
4  L. Duval Dragon Racing +16.774
5  N. Prost Renault e.dams +30.953
6  R. Frijns Andretti Autosport +33.893
7  S. Bird DS Virgin Racing +34.344
8  D. Abt Audi Abt +35.467
9  N. Heidfeld Mahindra +41.789
10  S. Sarrazin Venturi +42.707
11  B. Senna Mahindra +43.019
12  O. Turvey NEXTEV TCR +44.014
13  M. Conway Venturi +44.206
14  N. Piquet Jr NEXTEV TCR +47.767
15  S. de Silvestro Andretti Autosport +49.387
16  S. Duran Team Aguri +1:08.498
17  J. Vergne DS Virgin + 1 tour
18  A. da Costa Team Aguri + 11 tours
partages
commentaires
Qualifs - D'Ambrosio en pole, Buemi et Piquet à la faute
Article précédent

Qualifs - D'Ambrosio en pole, Buemi et Piquet à la faute

Article suivant

Di Grassi disqualifié à Mexico !

Di Grassi disqualifié à Mexico !
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021