Victoire de Félix da Costa et masterclass de Vergne à Marrakech

António Félix da Costa a remporté un E-Prix de Marrakech marqué par les spectaculaires remontées de Jean-Éric Vergne et de Mitch Evans.

Victoire de Félix da Costa et masterclass de Vergne à Marrakech

António Félix da Costa s'élançait de la pole position – sa deuxième seulement en Formule E – avec une opportunité en or de s'emparer de la tête du championnat, ses rivaux étant relégués loin sur la grille du Circuit Moulay El Hassan : Mitch Evans en particulier n'a pas signé de chrono après avoir franchi la ligne de départ trop tard en qualifications. Maximilian Günther était aux côtés de Félix da Costa en première ligne, devant André Lotterer, Nyck de Vries, Edoardo Mortara et Sébastien Buemi.

Résumé des qualifications :

Félix da Costa a pris l'envol parfait et avait déjà une dizaine de mètres d'avance sur ses concurrents au premier virage. Günther lui a emboîté le pas devant un peloton très compact composé de De Vries, Lotterer, Mortara, Rowland et Buemi aux avant-postes – le Suisse allait vite reprendre l'avantage sur son coéquipier. Jean-Éric Vergne, seulement 11e sur la grille après avoir manqué la première séance d'essais libres, n'a pas tardé à remonter, auteur d'un beau dépassement sur James Calado pour la huitième place au premier virage lors du troisième tour, puis sur Rowland quelques instants plus tard.

Vergne malin, Günther s'impose...

Dans un remake de l'E-Prix de Santiago, c'est un duel entre Félix da Costa et Günther qui s'est dessiné pour la victoire, d'autant que Nyck de Vries, troisième, a été pénalisé d'un drive through pour un surplus de puissance lors de la régénération d'énergie. Les deux leaders ont utilisé le mode attaque pour la première fois au 11e tour, imités par Vergne, déjà sixième.

Le Français a profité des 35 kW de puissance supplémentaire pour doubler Buemi au premier virage, puis Mortara lorsque ce dernier a activé l'attack mode à son tour. Buemi l'a employé au même instant, alors que Lotterer ne l'a activé qu'un tour plus tard, dernier des leaders à le faire ; l'Allemand a rétrogradé derrière son ancien coéquipier Vergne mais l'a aisément repassé lorsque la DS Techeetah a perdu son bonus de puissance.

Günther a lancé l'assaut sur Félix da Costa pour la première fois au 15e tour et s'est imposé dans le passage suivant au premier virage, par l'extérieur s'il vous plaît. Les deux hommes devançaient alors Lotterer et Vergne de deux secondes, Mortara de quatre secondes, Buemi de cinq secondes et demie et Sims de neuf secondes.

... Félix da Costa riposte, Vergne lui emboîte le pas

Félix da Costa a activé le mode attaque pour la deuxième fois au 20e tour, se maintenant de justesse devant Lotterer. Le Portugais a immédiatement repris la tête de la course, et Günther a utilisé l'attack mode au tour suivant, mais il avait déjà pris une seconde et demie de retard. Pendant ce temps, une manœuvre audacieuse a permis à Vergne de s'emparer de la troisième place face à Lotterer.

Mortara et Lotterer ont ensuite bénéficié de ce bonus de puissance mais se sont gênés, permettant à Vergne de l'activer ensuite sans se faire doubler par ses deux rivaux. Le tricolore était en grande forme et a profité des derniers instants de son mode attaque pour chiper la deuxième position à Günther.

L'économie paye pour Günther

Le jeune Allemand ne s'est pas laissé décontenancer et a tenté de riposter, également au premier virage, mais Vergne a fermé la porte de manière extrêmement agressive. Günther a entamé le dernier tour avec 1% d'énergie de plus que son rival et a tenté l'extérieur au premier virage, sans succès ; il a finalement trouvé l'ouverture dans les derniers virages, alors que tous les concurrents franchissaient la ligne d'arrivée avec une batterie quasiment vide.

 

Pendant ce temps, Félix da Costa prenait le large : il s'est imposé avec 11,4 secondes d'avance, devenant le cinquième vainqueur en autant d'épreuves cette saison. Günther et Vergne complètent le podium, le Français auteur d'une course remarquable depuis la 11e position sur la grille. Sébastien Buemi signe une belle quatrième place devant Edoardo Mortara, alors que Mitch Evans est l'auteur d'une remontée époustouflante du 24e au sixième rang ! Lucas di Grassi, André Lotterer, Oliver Rowland et Sam Bird marquent les derniers points disponibles.

Au championnat, Félix da Costa prend la tête avec 67 points devant Evans (56) et Sims (46), qui est tombé en panne en fin d'épreuve. Suivent Günther (44), di Grassi (38) et Vandoorne (38).

Morocco E-Prix de Marrakech 2020

partages
commentaires
Félix da Costa en pole, désastre pour Evans

Article précédent

Félix da Costa en pole, désastre pour Evans

Article suivant

Vergne était en quarantaine avant la course de Marrakech

Vergne était en quarantaine avant la course de Marrakech
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021