Course - Pour Di Grassi, la vengeance est un plat qui se mange... chaud

La vengeance de Lucas di Grassi n'a pas traîné. Le pilote ABT Audi Sport, après avoir perdu sa victoire sur tapis vert à Mexico, s'est imposé tandis que Sébastien Buemi terminait très loin – et a pris la tête du championnat.

Course - Pour Di Grassi, la vengeance est un plat qui se mange... chaud
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Stéphane Sarrazin, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi, Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing

Di Grassi a précédé sur la ligne Stéphane Sarrazin et son équipier chez ABT Audi Sport, Daniel Abt. Les pilotes Renault e.dams ont tous les deux terminé au-delà du top dix. Les deux points du meilleur tour en course n'ont pas suffi à Sébastien Buemi pour conserver la tête du championnat, qu'il laisse pour un point à Di Grassi.

"Course fantastique, nous avions le rythme et nous avons prouvé que Mexico n'était qu'une erreur !", s'est réjoui le Brésilien. "On tente d'obtenir tous les points possibles, on va continuer d'attaquer et essayer de gagner des courses, on est là pour ça !"

Tout le monde a passé sans encombre la première chicane, même si Robin Frijns y est arrivé quelque peu “en vrac”, les pilotes gardant leurs positions. Le premier changement en tête est venu d'une faute de Nick Heidfeld qui a rétrogradé de la 4e à la 7e place.

En fin de peloton, Nelson Piquet Jr., vainqueur sur ce circuit et titré l'année dernière, occupait la dernière place alors qu'Antonio Felix da Costa, auteur de la pole position mais renvoyé en fond de grille en raison de pressions de pneus trop basses, remontait déjà quelques positions.

Devant, Lucas di Grassi exerçait un autre genre de pression sur le leader, Sam Bird, Stéphane Sarrazin ne lâchant pas non plus un pouce de terrain. Frijns et Daniel Abt complétaient le top cinq devant le leader du championnat, Sébastien Buemi, et son coéquipier chez Renault e.dams, Nicolas Prost. Puis Buemi a passé Abt à l'épingle au début du neuvième tour.

Voulant retenter la même manœuvre trois boucles plus tard, le Suisse, dans un nouvel élan d'optimisme dont il est coutumier ces temps-ci, est venu heurter Frijns par l'arrière – y laissant la majeure partie de son aileron avant. Il gagnait malgré tout une place dans l'aventure tandis que le Néerlandais glissait à la 9e place, son aileron arrière à moitié détaché également.

Quelques secondes plus tard, le dauphin de Buemi au championnat, Di Grassi, s'est emparé de la tête aux dépens de Bird. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, celui-ci a reçu peu après le Fanboost de même que Jérôme d'Ambrosio et Heidfeld.

Sur ordre des commissaires, Buemi et Frijns sont rentrés au 16e tour pour changer de voiture... soit bien plus tôt qu'ils n'auraient dû le faire pour terminer dans de bonnes conditions les 41 boucles.

Au 20e tour, Di Grassi précédait Bird, Sarrazin, Abt, Prost, Heidfeld, Senna, D'Ambrosio, Vergne et... Da Costa revenu en 10e position à la faveur des événements et de quelques dépassements.

Les leaders sont rentrés à la fin du 21e tour et ont repris la piste dans le même ordre derrière Heidfeld et Senna qui avaient retardé leur arrêt pour l'effectuer un tour plus tard.

Le deuxième coup de théâtre est survenu au 24e tour : Sam Bird est parti heurter les pneus à l'extérieur du virage n°5, retombant à la 7e place derrière Di Grassi, Sarrazin, Abt, Prost, Heidfeld et Senna. Suivaient D'Ambrosio et Vergne qui allait perdre sa 9e place au 29e tour au profit de Felix da Costa qui allait être contraint à l'abandon. Prost, quant à lui, a été pénalisé d'un drive through pour être ressorti des stands... un dixième de seconde trop tôt, retombant en 14e position...

En tête, Di Grassi creusait régulièrement l'écart avec Sarrazin pour compter près de quatre secondes d'avance à dix tours de l'arrivée. À l'autre bout du peloton, Nelson Piquet Jr a définitivement bu le calice jusqu'à la lie, s'immobilisant après avoir heurté le mur à l'extérieur de la chicane au 34e tour et entraînant l'entrée en piste de la voiture de sécurité.  

La course a été relancée à trois tours de l'arrivée, avec Di Grassi en tête devant Sarrazin, Abt, Heidfeld, Senna et Bird revenu en 6e position. Le classement n'a plus bougé jusqu'au drapeau à damier.

Formule E - ePrix de Long Beach - Classement

Pos.PiloteÉquipeTemps/Écart
1 BrésilLucas di Grassi   ABT Audi Sport 45:11.582
2 FranceStéphane Sarrazin   Venturi  +0.787
3 AllemagneDaniel Abt   ABT Audi Sport +1.685
4 AllemagneNick Heidfeld   Mahindra  +2.343
5 BrésilBruno Senna   Mahindra  +4.968
6 Royaume-UniSam Bird   DS Virgin  +5.229
7 BelgiqueJérôme d'Ambrosio   Dragon Racing +6.735
8 FranceLoïc Duval   Dragon Racing +8.057
9 SuisseSimona de Silvestro   Andretti  +10.505
10 Royaume-UniMike Conway   Venturi  +10.900
11 FranceNicolas Prost   Renault e.Dams +11.205
12 Royaume-UniOliver Turvey   NEXTEV TCR  +17.417
13 FranceJean-Éric Vergne   DS Virgin  +1 tour
14 MexiqueSalvador Duran   Team Aguri +1 tour
15 Pays-BasRobin Frijns   Andretti  +1 tour
16 SuisseSébastien Buemi*  Renault e.Dams +3 tours
Ab. António Félix da Costa   Team Aguri  
Ab. Nelson Piquet Jr.   NEXTEV TCR   

* Meilleur tour en course

partages
commentaires
Qualifs - Antonio Felix da Costa en pole !

Article précédent

Qualifs - Antonio Felix da Costa en pole !

Article suivant

Championnats - Di Grassi prend la tête, ABT se rapproche

Championnats - Di Grassi prend la tête, ABT se rapproche
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021