Course - Le récital de Rosenqvist face à Di Grassi !

Felix Rosenqvist a décroché à Berlin la première victoire de sa carrière en Formule E, remportant son duel face au poleman Lucas Di Grassi. Sébastien Buemi a quant à lui réussi la remontée qui s'imposait à lui.

Auteur de la pole position trois heures plus tôt, Lucas Di Grassi prend le départ idéal à l'extinction des feux de cette première course du week-end. Le Brésilien n'est à aucun moment menacé, d'autant que José María López manque son envol et se retrouve quatrième. Le premier virage passe sans encombre pour l'ensemble du peloton, notamment pour un Sébastien Buemi très prudent et resté 14e. C'est avec derrière lui les deux Mahindra de Rosenqvist et Heidfeld et les deux DS Virgin que le pilote Audi Abt se lance dans son premier relais, s'aménageant assez rapidement une avance de deux secondes sur son poursuivant suédois. 

Contraint d'attaquer pour remonter dans les points, Buemi prend successivement le dessus sur Carroll, Sarrazin, D'Ambrosio, Turvey et Engel. Remonté en neuvième place en moins de 20 tours, il peut se consoler également avec l'obtention du FanBoost, également attribué pour cette course à Di Grassi et à Daniel Abt. Pour Mitch Evans, les chances de réaliser une belle course s'évanouissent avec un passage prématuré par les stands, puis un changement de voiture précoce. Chez Venturi, Tom Dillmann est sanctionné d'un drive through pour avoir dépassé la limite d'utilisation d'énergie. 

Si les positions n'évoluent pas dans le peloton de tête, on peut se délecter hors du top 10 d'une magnifique bagarre entre Sarrazin et Piquet Jr. Pour sa première avec l'équipe Techeetah, le Français affiche un magnifique coup de volant dans cette lutte pour la 13e position. 

Rosenqvist vire en tête avant les arrêts

À l'approche de la mi-course et du changement de voiture, Di Grassi est davantage en difficulté, à l'image ce de blocage de roue à l'épingle, qui permet à Rosenqvist de revenir à moins d'une seconde. Sous pression, le leader commet la même erreur dans la 21e boucle, et son adversaire en profite pour s'emparer du commandement au bout de la ligne droite des stands. C'est roue dans roue que les deux hommes plongent dans la voie des stands, mais l'ordre ne change pas au moment de reprendre la piste, Rosenqvist entamant la deuxième partie de course en tête. 

S'il y a un perdant dans cette valse des arrêts au stand, c'est Sam Bird, relégué au huitième rang derrière Vergne, Prost et Abt après son arrêt. Buemi conserve quand à lui la neuvième place acquise avant son passage par les box, avant de chiper la huitième à Abt. 

Clairement, le trio de tête formé par Rosenqvist, Di Grassi et Heidfeld se détache, bien que l'Allemand se tienne à distance respectable du duel pour la gagne, qui oppose son coéquipier au pilote Audi Abt. Quatrième, López emmène quant à lui le peloton de furieux où l'on retrouve Vergne, Prost, Bird et Buemi, réunis dans un mouchoir. Le leader du championnat poursuit son opération reconquête en prenant le meilleur sur Bird à moins de dix tours du but, et se retrouve dans le sillage de son coéquipier. Prost n'oppose aucune résistance et permet au Champion en titre de grimper dans la foulée au sixième rang. 

Dans sa lutte à distance avec Di Grassi, Buemi bénéficie d'un coup de pouce en fin de course : Vergne est sanctionné d'une pénalité de cinq secondes pour une erreur commise par son équipe lors de l'arrêt au stand (unsafe release), et chute au neuvième rang après le drapeau à damier. Alors qu'il était mal embarqué après sa mauvaise séance de qualifications, le pilote Renault e.dams ne concède finalement "que" huit points à Di Grassi, impuissant face à un Rosenqvist impérial et vainqueur de son premier e.Prix. Heidfeld parachève le beau samedi de Mahindra en signant son quatrième podium de la saison.  

 ePrix de Berlin I

 PiloteÉquipeTrsTempsPoints
1 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 44   25
2 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 44 2.232 18
3 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 44 4.058 15
4 argentina José María López   DS Virgin Racing 44 13.638 12
5 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 44 17.888 10
6 france Nicolas Prost   Renault e.dams 44 19.068 8
7 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 44 19.799 6
8 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 44 20.065 4
9 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 44 20.689 2
10 germany Maro Engel   Venturi 44 39.030 1
11 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 44 40.985  
12 france Stéphane Sarrazin   Techeetah 44 42.682  
13 brazil Nelson Piquet Jr.   NextEV NIO 44 42.980  
14 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 44 45.712  
15 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 44 49.658  
16 france Loïc Duval   Dragon Racing 44 59.010  
17 portugal António Félix da Costa  Amlin Andretti 44 1'00.269  
18 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 44 1'02.463  
19 france Tom Dillmann   Venturi 44 1'07.695  
  new_zealand Mitch Evans  Jaguar Racing 16 Abandon  
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Berlin
Circuit Berlin Tempelhof Airport
Type d'article Résumé de course
Tags tempelhof