De Vries titré et Nato vainqueur au terme d'une course folle

Nyck de Vries et Mercedes sont les premiers Champions du monde de Formule E de l'Histoire. Norman Nato remporte quant à lui la deuxième course de l'E-Prix de Berlin et signe son premier succès en Formule E.

De Vries titré et Nato vainqueur au terme d'une course folle

Le sens du circuit de Tempelhof a été inversé entre la première et la deuxième course de l'E-Prix de Berlin, finale de la saison 2020-21 du Championnat du monde de Formule E. Cette course marque également l'ultime apparition de BMW et d'Audi dans la discipline électrique, les deux constructeurs tirant leur révérence cette saison. Ils pourraient également être rejoints par Mercedes.

Dix-huit au début du week-end, ils ne sont plus que treize pilotes à pouvoir prétendre au titre mondial. Nyck de Vries occupe la tête du classement général mais ne s'élance que 13e sur la grille de départ, la pole position étant occupée par son coéquipier, Stoffel Vandoorne. Le Néerlandais est dans l'obligation de remonter aujourd'hui s'il ne veut pas voir Mitch Evans, troisième sur la grille et quatrième au championnat, lui souffler le titre mondial.

Lire aussi :

Mais les rêves du pilote Jaguar prennent fin dès l'extinction des feux : Evans reste scotché sur son emplacement, les pilotes font de leur mieux pour l'éviter mais Edoardo Mortara n'y parvient pas et le percute violemment. C'est une scène incroyable, le quatrième et le deuxième du classement général abandonnent dès le départ ! La ligne droite est jonchée de débris, et la direction de course brandit immédiatement le drapeau rouge.

Cet accrochage profite évidemment à Nyck de Vries, qui voit deux de ses adversaires mettre pied à terre, mais également à Jake Dennis, huitième, qui occupe virtuellement la tête du championnat à ce stade de la course, à égalité avec De Vries !

Il faut environ une vingtaine de minutes pour que la piste soit nettoyée et la course relancée. Mais un nouveau retournement de situation se produit quelques secondes plus tard, et il implique Dennis ! Le rookie bloque ses roues au premier virage en mettant la pression sur Sébastien Buemi, percute le mur et abandonne ! De Vries est désormais dans un fauteuil pour remporter le premier Championnat du monde de Formule E puisque son plus proche adversaire encore en piste, Robin Frijns, n'est que 18e. 

Norman Nato est le premier pilote du top 10 à activer le mode attaque, ce qui lui permet de monter sur le podium lorsque ses adversaires l'imitent le tour suivant, puis de dépasser le leader Vandoorne, qui ne disposait pas encore du surplus de puissance. Le Français conserve même le commandement après l'activation de son dernier mode attaque et s'échappe, laissant Sims défendre la deuxième position face à la pression exercée par Oliver Rowland.

Le Safety Car refait son apparition à un quart d'heure de la fin de la course après l'abandon d'António Félix da Costa, victime d'un accrochage avec Lucas di Grassi. De Vries n'en demandait pas tant : après l'abandon des deuxième, troisième et quatrième du championnat, c'est au tour du septième de jeter l'éponge, mis dans le mur par le sixième ! Le manque de chance répété du pilote Mercedes tout au long de la saison 2020-21 est contrebalancé de manière impressionnante.

Néanmoins, cet incident n'est pas accueilli avec le sourire par Nato, qui perd toute son avance sur ses adversaires en raison de l'intervention de la voiture de sécurité. Mais le Français vole cet après-midi, et il s'échappe de nouveau à la relance. Di Grassi est pénalisé pour son contact avec Félix da Costa et il est envoyé au fond du classement, une bien triste manière de dire au revoir à Audi.

La fin de course est agitée, mais Norman Nato n'est pas perturbé par le chaos derrière lui : le Français signe sa première victoire en Formule E et fait retentir la Marseillaise sur le podium. Rowland se classe deuxième, Vandoorne troisième. Une huitième place est largement suffisante pour offrir à Nyck de Vries le Championnat du monde, Mercedes faisant carton plein en empochant également le titre au classement des équipes.

Germany E-Prix de Berlin 2021 - Course 2

partages
commentaires
Vandoorne s'offre la pole, Evans tire son épingle du jeu

Article précédent

Vandoorne s'offre la pole, Evans tire son épingle du jeu

Article suivant

Championnat - Nyck de Vries et Mercedes irrésistibles

Championnat - Nyck de Vries et Mercedes irrésistibles
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021