Di Grassi déjà face à un déficit inédit pour le titre

Avec un troisième zéro pointé en autant de courses, Lucas Di Grassi se retrouve à 54 points du leader du championnat, ce qui ne lui était jamais arrivé depuis la création du championnat de Formule E. Ça se corse pour le titre !

Di Grassi déjà face à un déficit inédit pour le titre
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler

B.V., Marrakech - Lucas Di Grassi accuse le coup. Ce vendredi encore, malgré un week-end vierge à Hong Kong, il restait optimiste, rappelait avoir déjà surmonté des obstacles plus grands la saison passée. Mais encore une fois, il a été trahi par sa mécanique à Marrakech, et l'addition commence à être salée.

Pourtant, le week-end avait bien commencé avec le deuxième temps de la phase de poules en qualifications, mais un souci technique est survenu en Super Pole. Audi a dû changer le convertisseur pour la course, utilisant l'un de ses précieux jokers pour la saison. En début de course, c'est sur l'autre monoplace qu'un nouveau problème s'est présenté, alors qu'il venait de se défaire de José María López pour la quatrième place.

"Tout était sous contrôle jusqu’au moment où j’ai commencé à avoir ces pertes de puissance, et à un moment, la voiture s’est éteinte", déplore Di Grassi pour Motorsport.com. "Nous avons fait plus de kilomètres en essais que toutes les autres équipes, sans le moindre problème. C’est donc très bizarre que soudain, nous ayons des problèmes de fiabilité lors de trois courses sur trois. Nous savons que la voiture est rapide, et c’est encore plus frustrant, parce que la voiture est rapide mais pas fiable. Nous devons travailler dur pour nous assurer que ça ne se reproduise pas."

Face au mur

Après trois courses sur les 12 actuellement au programme, le pilote Audi Sport Abt se retrouve ainsi 19e au général, sans le moindre point au compteur, à 54 longueurs du leader Felix Rosenqvist.

"Ce qui est vraiment frustrant, c’est que le championnat devient soudain très difficile", regrette Di Grassi. "Ce sera extrêmement difficile, et un immense défi, de pouvoir remonter et se battre pour le titre. Ce n’est pas impossible – ça ne l’est jamais, surtout avec Abt – mais il nous faut résoudre ces problèmes, il faut vraiment commencer à marquer des points, à avoir des résultats réguliers."

"Nous avons le rythme, nous avons la vitesse. Nous avons montré ce week-end que nous étions extrêmement rapides, mais il faut que nous ayons maintenant des résultats, pas seulement moi mais aussi Daniel [Abt]."

Les rivaux du Brésilien sont toutefois loin de l'écarter de la lutte pour le titre, à l'image de Rosenqvist, qui vient de s'emparer de la tête du championnat grâce à deux victoires consécutives.

"Comme on l’a vu l’an dernier, il semble pouvoir faire des miracles quand il le faut, donc je n’écarterais personne. Il suffit que nous marquions un double zéro lors d’un week-end et qu’il gagne deux courses, et il est de retour dans la bataille", souligne le pilote Mahindra. En 2016-17, Di Grassi avait surmonté un retard de 43 points sur Buemi pour être sacré.

 
partages
commentaires
Quand les rookies découvrent la Formule E
Article précédent

Quand les rookies découvrent la Formule E

Article suivant

Fin du temps minimal des pitstops : les pilotes très sceptiques

Fin du temps minimal des pitstops : les pilotes très sceptiques
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021