Di Grassi déplore un manque de fiabilité "invraisemblable"

Quatre courses, pas le moindre point. C'est le bilan aussi étonnant que catastrophique du Champion en titre Lucas Di Grassi, déjà au tiers de cette campagne 2017-18 de Formule E.

Di Grassi déplore un manque de fiabilité "invraisemblable"
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler Maro Engel, Venturi Formula E
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Lucas di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler
Daniel Abt, Audi Sport ABT Schaeffler

Suspension tordue et problème de batterie lors des manches de Hong Kong, soucis liés au convertisseur à Marrakech et une nouvelle mésaventure qui n'est pas identifiée pour l'instant à Santiago... Lucas Di Grassi mange son pain noir, lui qui est désormais le seul pilote titulaire à n'avoir marqué aucun point cette saison. Un comble pour celui qui fêtait son premier titre dans la discipline en juillet dernier.

Audi Sport Abt Schaeffler est perplexe face à cette situation, d'autant que les monoplaces de Daniel Abt ne rencontrent aucune déconvenue. Un paradoxe qui s'était confirmé lors du Rookie Test de Marrakech, où la journée de Nyck de Vries avait été sérieusement raccourcie par des problèmes survenus sur les montures de Di Grassi, alors que Nico Müller avait été le plus assidu en piste au volant de celles d'Abt.

"C'est quelque chose qui nous déroute, parce que de l'autre côté du garage, ça roule", déclare McNish. "En toute honnêteté, à ce stade, je n'ai pas la réponse. Je ne sais pas si c'est le même problème qu'à Marrakech ou pas. Nous ne le saurons pas avant de rentrer et de passer la course en revue du début à la fin. C'est ce qui est frustrant pour nous, pour Lucas et pour les gars qui ont consenti tant d'efforts depuis Marrakech. Nous pensions avoir une solution, mais nous repartons sans points."

Di Grassi encaisse

Audi pensait pourtant jouer la sécurité en changeant le convertisseur sur l'une des monoplaces de Di Grassi, ce qui lui a d'ailleurs valu une pénalité de dix places sur la grille, le joker ayant déjà été utilisé à Marrakech. Mais après être remonté de la 13e à la septième place en première moitié de course, le Brésilien s'est immobilisé en piste et a été contraint à l'abandon, regagnant son garage dans une colère noire.

"Notre manque de fiabilité actuel est absolument invraisemblable", s'insurge Di Grassi pour Motorsport.com. "Avoir tant de problèmes d'affilée, c'est vraiment frustrant, parce que nous avons le rythme. À Marrakech, je me serais aisément battu pour la victoire. Ici, je me battais pour le podium. À Hong Kong, je me battais pour le podium. Nous avons une très, très bonne voiture. Elle n'est simplement pas fiable."

"La première chose qu'on apprend en sport auto, c'est que pour terminer premier, il faut premièrement terminer. Mais nous ne terminons aucune course."

Di Grassi se retrouve désormais à 71 points du leader Jean-Éric Vergne et concède devoir faire une croix sur ses espoirs de sacre.

"Je n'ai pas le titre à l'esprit actuellement", reconnaît-il. "C'est à essayer de réparer la voiture que je pense, à avoir une voiture qui finit une course, pour que je puisse me battre pour la victoire. Même si nous parvenons à marquer des points maintenant, si la voiture n'est pas fiable lors des prochaines courses, ce sera impossible de se battre pour le titre. La première chose qu'il faut faire, c'est résoudre ce problème. C'est à l'équipe et aux ingénieurs de le faire aussi vite que possible."

Avec l'abandon de Daniel Abt, envoyé dans le mur par Nick Heidfeld au premier tour, Audi Sport Abt a quitté le Chili les mains vides et ne compte que 12 points en quatre courses – Abt ayant été disqualifié à Hong Kong après avoir franchi la ligne d'arrivée en vainqueur.

Propos recueillis par Scott Mitchell

 

 
partages
commentaires
Vergne : Lotterer et moi "n'avions pas les mêmes armes"

Article précédent

Vergne : Lotterer et moi "n'avions pas les mêmes armes"

Article suivant

Buemi "déçu" d'être battu par l'équipe cliente

Buemi "déçu" d'être battu par l'équipe cliente
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021