Di Grassi - La Formule E doit rester compétitive

Alors que les premiers essais de la saison 2015-16 de Formule E vont avoir lieu la semaine prochaine à Donington Park, Motorsport.com s'est entretenu avec Lucas di Grassi, troisième de la saison inaugurale. Le pilote Abt Audi s'est exprimé au sujet de son pays, des tests à venir mais aussi de la Formule E en général.

Motorsport.com : Lucas, malgré votre présence ainsi que celle de Nelsinho, ainsi que les tentatives de Rio de faire partie du calendrier, il n'y aura pas de course au Brésil lors de la saison 2015-16 de Formule E. Y a-t-il un projet au Brésil pour tenir une course à l'avenir?

Lucas di Grassi : C'est vraiment dommage, car nous avons trois Brésiliens en Formule E : Piquet, Senna et moi-même. Il aurait été génial d'avoir une course ici. En fait, Rio est la première course que nous avons annoncé. En 2013, Rio était très intéressé. Pour une raison ou une autre, cela ne s'est pas fait.

Maintenant, avec la situation économique du Brésil, je pense qu'il serait très difficile de tenir une course ici, mais nos efforts ne s'arrêtent pas là. Nous devons essayer de trouver une solution et je sais qu'il y a des gens qui travaillent là-dessus, pour organiser une course soit à Rio, soit à São Paulo, mais les conditions ne sont pas les plus faciles.

En tout cas, si quelqu'un a besoin de mon aide pour qu'il y ait une course, j'aiderai autant que possible. Je pense que la Formule E mérite une course au Brésil et que le Brésil mérite une course de Formule E.

Pensez-vous que les efforts déployés par les constructeurs comme DS, en plus de l'association de Renault avec e.dams, mène la vie dure aux équipes qui ne sont pas soutenues? Audi est-il encore impliqué dans votre écurie?

Oui. Notre équipe s'appelle Abt Schaeffler Audi Sport Formula E Team, donc le nom Audi Sport y est encore. Plus on a de constructeurs, mieux c'est. La FIA doit réglementer la Formule E et les nouveaux constructeurs de façon à ce que la technologie puisse être développée, pour que les constructeurs soient contents.

En même temps, il ne faut pas suivre la même voie que la Formule 1 avec d'énormes différences entre les équipes. Il faut que ce soit serré, que ce soit compétitif, que les courses soient agréables à regarder et que nous puissions nous amuser à nous battre avec le même équipement, ou un équipement très proche. À mon avis, c'est ainsi que la Formule E doit être.

Comment la technologie de l'équipe Abt progresse-t-elle? Y a-t-il beaucoup de problèmes techniques? Quels sont les objectifs pour les essais de Donington la semaine prochaine? À quoi pouvons-nous nous attendre?

Nous avons fait des tests à trois endroits différents. Notre voiture a clairement fait un pas en avant avec notre nouveau moteur, notre nouvelle boîte de vitesses, nos nouvelles suspensions. La voiture s'est vraiment améliorée, nous le voyons, nous le sentons. Nous ne saurons si elle est assez bonne que quand nous testerons contre les autres voitures à Donington, mais nous pensons vraiment avoir fait du travail fantastique cet été pour pouvoir rester compétitifs.

Il y a quelques points à tester à Donington, principalement du travail sur les réglages. Le reste du travail, le travail mécanique, de hardware, a été fait, et nous pensons vraiment que la voiture est prête à faire la course. Nous avons des freins différents, nous aurons les nouveaux freins à Donington. Nous devrons tester ce point-là et nous assurer que tout est prêt pour Pékin.

Interview par Felipe Motta et Guillaume Navarro

A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Lucas Di Grassi
Type d'article Interview
Tags abt, brésil, calendrier, constructeurs, donington, essais