Di Grassi : "C'est ma pire saison en matière de régularité"

Lucas di Grassi demeure le seul pilote de l'Histoire à avoir conclu toutes les saisons de Formule E sur le podium du classement général (une fois Champion, deux fois deuxième, deux fois troisième), mais il déplore néanmoins son manque de constance en 2018-19.

Di Grassi : "C'est ma pire saison en matière de régularité"

Le contraste est frappant entre le Lucas di Grassi de l'ère Gen1 et celui de la saison dernière. Lors des quatre premières saisons de Formule E, le Brésilien était un monstre de régularité, montant sur le podium à 27 reprises en 45 courses, soit un taux de réussite de 60% ! Taux qui aurait pu être encore meilleur si Di Grassi n'avait pas été (très justement) disqualifié après deux victoires – une fois pour aileron avant non conforme, une autre fois car il était en dessous du poids minimal.

La saison 2018-19 s'est toutefois avérée être la plus relevée et la plus disputée de toutes, et lors d'une campagne où pas moins de 16 pilotes sont apparus sur le podium, Di Grassi n'a eu que trois top 3 à son actif (23% seulement), arrachant de justesse la troisième place du championnat avec 108 points au compteur seulement. Cela représente une moyenne de 8,31 points par course, quand il culminait à 13,58 unités sur l'ensemble des quatre premières années.

Lire aussi :

Le pilote Audi Sport Abt Schaeffler ne le cache pas, la dernière saison en date a été difficile. Il a notamment été pénalisé en qualifications à Riyad pour une irrégularité au niveau de la puissance moteur, puis disqualifié de la même séance à Santiago en raison d'une infraction liée au freinage, ce qui n'a pas contribué à ses résultats. Di Grassi a quand même réalisé quelques performances remarquables, dont une victoire sur le fil à Mexico et un succès dominateur à Berlin, mais ça ne lui suffit pas.

"C'est ma pire saison de Formule E en matière de régularité", déclare-t-il à Motorsport.com. "J'ai relativement bien piloté cette saison, je suis très satisfait de mon pilotage, j'ai fait de très bonnes courses, mais la voiture n'avait pas le rythme au début du championnat. Puis nous avons réussi à renverser la situation, nous avons travaillé très dur là-dessus. Je suis satisfait de mon pilotage mais pas de ma constance."

Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler

"Certains facteurs étaient hors de notre contrôle, par exemple la disqualification à Riyad, la disqualification à Santiago, et je me suis fait sortir à Monaco par Sims et à Sanya par Robin [Frijns] et Buemi. C'est ce que je veux dire quand je parle de ma pire saison en matière de constance."

Di Grassi est par ailleurs revenu sur son attitude lors du drapeau rouge consécutif au carambolage du premier virage à l'E-Prix de Berne. Coupant la chicane en raison de l'obstruction de la piste, le Champion 2016-17 avait gagné 11 places, mais la course a ensuite repris dans l'ordre de la grille de départ, en accord avec la réglementation. Pendant l'interruption de l'épreuve, Di Grassi fait partie des pilotes qui se sont exprimés de façon quelque peu véhémente auprès des officiels, un épisode que la FIA n'a pas forcément apprécié.

Lire aussi :

"Je m'excuse de la manière dont la situation a tourné, mais mes faits restent les mêmes : je comprends que le règlement a été écrit ainsi. Le directeur de course aurait pu adopter une approche différente. Mais celle qu'il a adoptée est dans le règlement, donc tout ce que je peux dire, c'est que la règle est injuste mais qu'il n'y a rien à faire", conclut-il.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
La FE et la FIA veulent éliminer les chicanes serrées

Article précédent

La FE et la FIA veulent éliminer les chicanes serrées

Article suivant

Porsche dévoile la 99X Electric

Porsche dévoile la 99X Electric
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021