Di Grassi critique un Wehrlein "plus qu'agressif"

Vainqueur de l'E-Prix de Mexico après avoir doublé Pascal Wehrlein au dernier tour, Lucas di Grassi a jugé le pilotage de son rival trop agressif.

Di Grassi critique un Wehrlein "plus qu'agressif"

Alors que Pascal Wehrlein a fait la course en tête de bout en bout sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, Lucas di Grassi a chipé la deuxième place à Oliver Rowland à dix tours du but lorsque le pilote Nissan e.dams a activé le mode attaque pour la seconde fois.

Lire aussi :

Di Grassi a ensuite imposé une pression monumentale au leader pendant le reste de l'épreuve, le rookie allemand lui résistant tant bien que mal avant de couper la première chicane dans la toute dernière boucle. Cela allait lui valoir une pénalité, mais la Mahindra allait de toute façon se retrouver à 0% d'énergie à la sortie du dernier virage, ce qui a permis au pilote Audi Sport Abt Schaeffler de lui subtiliser la victoire sous le drapeau à damier.

Di Grassi a en tout cas trouvé Wehrlein "plus qu'agressif" dans sa défense : "Je savais qu'il manquait d'énergie. Je lui mettais la pression, j'ai essayé de le dépasser pendant les cinq derniers tours. À chaque sortie de virage, il défendait, il fermait la porte, puis se mettait à l'extérieur."

"Au dernier tour, j'étais derrière lui et j'ai fait semblant d'aller à l'extérieur. Il a laissé la porte ouverte, suffisamment étroite pour lui faire l'intérieur entre le mur et le vibreur, et j'y suis allé. J'étais à côté de lui, puis il a coupé la chicane. António [Félix da Costa] arrivait derrière donc il fallait que je surveille mes rétroviseurs en même temps, ce dernier tour était fou ! Puis au dernier virage [Wehrlein] a fermé la porte, je suis passé tout près du mur et je suis parvenu à gagner. Je n'en croyais pas mes yeux !"

Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, touche Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro, en le passant sur la ligne pour s'imposer
Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, touche Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro, en le passant sur la ligne pour s'imposer
1/3

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, double Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, double Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
2/3

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, double Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
Lucas Di Grassi, Audi Sport ABT Schaeffler, Audi e-tron FE05, double Pascal Wehrlein, Mahindra Racing, M5 Electro
3/3

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Quant à Wehrlein, il ne se sent pas franchement concerné par ces critiques, préférant rejeter la faute sur Di Grassi : "Chaque fois que je suis proche de lui, nous nous accrochons. On dirait qu'il aime piloter comme ça. Mais ça ne me pose pas de problème."

La "meilleure course" de la carrière de Di Grassi

Ce succès était le neuvième du Champion 2016-17 en Formule E, qui définit cette course comme "probablement la meilleure" de sa carrière. Di Grassi s'était pourtant déjà imposé à Mexico il y a deux ans, mais depuis le fond de grille, en ayant profité d'une intervention du Safety Car pour faire fonctionner une stratégie improbable (28 des 45 tours avec la même monoplace, à l'époque où il fallait en changer !).

"Je dois dire que c'était probablement la meilleure course de Formule E de ma carrière, car il fallait non seulement avoir la patience pour économiser l'énergie au début mais aussi, parce qu'il était difficile de dépasser, faire les manœuvres au bon moment", conclut celui qui s'est propulsé de la 13e à la quatrième place au championnat.

Propos recueillis par Tom Errington

partages
commentaires
Vergne devance Vandoorne à Mexico

Article précédent

Vergne devance Vandoorne à Mexico

Article suivant

Mortara : "Au dernier tour, c'était Noël !"

Mortara : "Au dernier tour, c'était Noël !"
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021