DS et BMW officiellement constructeurs en Formule E

BMW et DS font partie des constructeurs retenus par la FIA pour la fourniture de groupes propulseurs pour les saisons 5, 6 et 7 de Formule E.

Le constructeur allemand figure sur une liste de neuf fournisseurs approuvés par la FIA. On y retrouve également ABT Formel E, Mahindra, Renault, Jaguar Land Rover, NEXT EV, Penske Autosport et Venturi. La semaine dernière, Motorsport.com révélait que DS Performance faisait partie des candidats auprès de la FIA, et la marque de PSA a également été retenue pour devenir un constructeur à part entière dans la discipline à partir de 2018. Audi fera son entrée officielle mais a soumis son groupe sous le nom de ABT Formel E.

L'annonce faite aujourd'hui par la FIA a pour but d'assurer la stabilité de la discipline sur le long terme avec une plateforme fixée pour trois saisons supplémentaires. Tous les constructeurs nommés ont accepté de rester engagés en Formule E au moins jusqu'à la fin de la septième saison, soit en 2021.

Les groupes propulseurs retenus intègreront les nouveaux châssis et les nouvelles batteries fournis respectivement par Spark Technologies et McLaren Applied Technologies de 2018 à 2021.

"L'homologation des groupes propulseurs qui seront utilisés à partir de la saison 5 est une étape significative, car cela signifie que les voitures seront capables de rouler deux fois plus longtemps, au moins, tout en maintenant le même niveau de performance", explique Jean Todt, président de la FIA. "Cela met en valeur à quel point le sport automobile peut stimuler et accélérer le développement de nouvelles technologies qui peuvent ensuite s'appliquer aux voitures de routes et, dans ce cas précis, c'est même plus qu'un rôle clé puisque l'électrique est l'une des alternatives les plus pratiques pour trouver de nouvelles formes durables de mobilité pour l'avenir." 

BMW travaille avec Andretti Formule E depuis début 2016, mais n'a officiellement confirmé son intention de s'impliquer officiellement avec un programme d'usine qu'en septembre dernier.

Pour la saison 2018-2019, les monoplaces pourront disposer d'une énergie passant de 28 kWh à 54 kWh, permettant de n'utiliser qu'une seule voiture pendant les courses. Le passage de deux à une voiture par pilote libèrera également de la place pour accueillir deux nouvelles équipes dans la discipline. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Actualités