EL2 - Buemi et Sarrazin à la faute, Piquet en tête

La deuxième séance d'essais libres a été perturbée par plusieurs sorties de piste à Berlin, plus particulièrement celle de Stéphane Sarrazin. Le temps de roulage a ainsi été réduit.

EL2 - Buemi et Sarrazin à la faute, Piquet en tête
Charger le lecteur audio

Pilote le plus rapide lors de la première séance, Sébastien Buemi a connu des débuts plus compliqués en fin de matinée, pour la dernière demi-heure de roulage avant les qualifications. À la première épingle du deuxième secteur, qui pose décidément des problèmes à de nombreux pilotes, le pilote Renault e.dams a manqué son freinage et a heurté les protections, nécessitant un changement de museau. Après être reparti, le Suisse a de nouveau bloqué ses roues au même endroit, sans conséquence cette fois. 

 

Dans le même temps, Sam Bird s'est installé en tête de la feuille des temps avec un chrono de 57"922, un peu plus d'un dixième devant son coéquipier Jean-Éric Vergne.

Plus à l'attaque que lors de la première séance, de nombreux pilotes ont flirté avec la limite, faisant face aux freinages difficiles dans les différentes épingles proposées par le tracé allemand ou court-circuitant la chicane. Mais c'est en sortie de virage que Stéphane Sarrazin s'est fait piéger à l'entrée du troisième secteur : le Français a perdu le contrôle de sa Venturi et heurté le mur assez fort, provoquant l'interruption de la séance par drapeau rouge tandis qu'il s'est extrait seul de sa monoplace.

Le temps d'évacuer la monoplace monégasque, le chrono a continué à tourner, offrant seulement cinq minutes d'essais aux pilotes une fois le drapeau vert déployé. Un timing toutefois suffisant pour permettre un ou deux derniers tours lancés, malgré quelques instants perdus en raison d'un drapeau jaune brandi au virage 6 suite à l'immobilisation en piste de René Rast, victime d'un ennui technique. 

Dans les dernières secondes, Nelson Piquet Jr est parvenu à battre le chrono de Bird pour 13 millièmes, coupant la ligne en 57"909. Vergne complète le trio de tête, devant Frijns, Turvey, Duval et Senna. 

Les qualifications débuteront à midi.

partages
commentaires
EL1 - Buemi ne fait pas de détail !
Article précédent

EL1 - Buemi ne fait pas de détail !

Article suivant

Qualifs - Vergne en pole, Di Grassi grand perdant

Qualifs - Vergne en pole, Di Grassi grand perdant
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021