EL2 - Buemi persiste et signe

Qui peut arrêter Sébastien Buemi ? Déjà auteur du meilleur temps en Essais Libres 1, le pilote Renault e.dams a récidivé lors de la deuxième séance.

EL2 - Buemi persiste et signe
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Jean-Eric Vergne, Techeetah
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Maro Engel, Venturi
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Loic Duval, Dragon Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing

Des chronos compétitifs ont été signés dès le début de la séance avec un 1'02"905 pour Lucas Di Grassi au bout de trois minutes, rapidement battu pour Jean-Éric Vergne en 1'02"473. Les autres pilotes ont peiné à s'approcher de ce temps, puisqu'ils se concentraient sur les longs relais pour la plupart, même si Maro Engel s'est hissé au deuxième rang avec un chrono de 1'02"839.

Daniel Abt, quant à lui, a momentanément immobilisé son Audi Abt dans la ligne droite des stands, mais a été en mesure de repartir. L'Allemand a d'ailleurs signé le deuxième temps par la suite en 1'02"588. Quelques instants plus tard, son compatriote Nick Heidfeld, clairement à l'attaque, faisait mieux de 26 millièmes.

Déjà en tête de la hiérarchie, Vergne a poursuivi ses progrès en 1'02"286, très proche de la référence établie par Sébastien Buemi lors de la première séance. Mais c'est justement le Suisse qui a été le premier à battre cette référence, en 1'02"164, alors que Di Grassi s'emparait de la deuxième place avec un centième d'avance sur Vergne.

La séance s'est achevée sur ce trio Buemi/Di Grassi/Vergne qui se tient en à peine un dixième, ce qui promet des qualifications incertaines quant à l'auteur de la pole position. "C'est un circuit très délicat, très technique. En même temps, c'est très glissant, donc c'est très difficile de faire un tour parfait. On n'a qu'un tour en qualifications, donc ça va être très dur", commente le Brésilien, qui espère être le premier à vaincre Buemi ce week-end, mais reconnaît que ce sera "très difficile".

Nick Heidfeld et Daniel Abt, qui complètent le top 5, sont à moins d'une demi-seconde. On note les progrès du régional de l'étape, Esteban Gutiérrez, qui est neuf dixièmes du meilleur temps : une amélioration notable par rapport aux EL1.

Pendant les 30 premières minutes de la séance, aucun accident n'a été à déplorer. José María López, encore une fois, est parti en tête-à-queue, mais s'est tenu à l'écart du mur, tout comme Loïc Duval et Robin Frijns. Mais juste avant de franchir le drapeau à damier, López a percuté le mur intérieur de la dernière chicane avec sa roue avant droite. Il faudra remplacer la suspension d'ici la course, puisqu'il peut participer aux qualifications avec son autre voiture.

ePrix de Mexico - Essais Libres 2

 PiloteÉquipeTempsÉcart
1 switzerland Sébastien Buemi  Renault e.dams 1'02.164  
2 brazil Lucas Di Grassi  Audi Sport Team Abt 1'02.275 0.111
3 france Jean-Éric Vergne  Techeetah 1'02.286 0.122
4 germany Nick Heidfeld  Mahindra Racing 1'02.562 0.398
5 germany Daniel Abt  Audi Sport Team Abt 1'02.588 0.424
6 brazil Nelson Piquet Jr. NextEV NIO 1'02.813 0.649
7 germany Maro Engel  Venturi 1'02.839 0.675
8 portugal António Félix da Costa  Andretti Autosport 1'02.855 0.691
9 united_kingdom Oliver Turvey  NextEV NIO 1'02.877 0.713
10 france Loïc Duval  Dragon Racing 1'02.882 0.718
11 france Stéphane Sarrazin  Venturi 1'02.915 0.751
12 france Nicolas Prost  Renault e.dams 1'02.997 0.833
13  Esteban Gutiérrez Techeetah 1'03.055 0.891
14 netherlands Robin Frijns  Andretti Autosport 1'03.187 1.023
15 united_kingdom Sam Bird  DS Virgin Racing 1'03.194 1.030
16 argentina José María López  DS Virgin Racing 1'03.297 1.133
17 new_zealand Mitch Evans  Jaguar Racing 1'03.700 1.536
18 belgium Jérôme d'Ambrosio  Dragon Racing 1'03.747 1.583
19 sweden Felix Rosenqvist  Mahindra Racing 1'03.760 1.596
20 united_kingdom Adam Carroll  Jaguar Racing 1'04.176 2.012
partages
commentaires
EL1 - Buemi avec 0"5 d'avance malgré le jetlag

Article précédent

EL1 - Buemi avec 0"5 d'avance malgré le jetlag

Article suivant

Qualifs - Abt en pole avec un top 3 inédit !

Qualifs - Abt en pole avec un top 3 inédit !
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021