EL2 - Evans prend les devants

Mitch Evans a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 de l'E-Prix de Hong Kong, dans une séance encourageante pour Jaguar Racing.

EL2 - Evans prend les devants

Encourageante, car elle semble indiquer un bon niveau de performance pour l'écurie qui s'est classée bonne dernière de la saison 2016-17. Mitch Evans a signé le chrono le plus rapide en 1'02"875, lors d'un tour à 200 kW – les simulations de qualifications faisaient partie des priorités pour cette demi-heure de roulage.

"La voiture est très bonne depuis les EL1", commente le Néo-Zélandais. "Mon premier run en EL2 n'était pas idéal, j'ai eu du trafic, mais le deuxième était bon. Il faut maintenant concrétiser en qualifications et en course, c'est à ce moment-là que ça compte."

C'est pourtant Lucas Di Grassi qui a passé la quasi-intégralité des EL2 en tête grâce à un tour en 1'03"166 en dans les premières minutes. Les essais s'étant achevés sous drapeau jaune à cause d'un problème technique pour la Venturi d'Edoardo Mortara, on aurait pu s'attendre à ce que la hiérarchie n'évolue pas davantage, mais cela n'a pas empêché Evans d'améliorer, tout comme Daniel Abt, qui a pris la deuxième place en 1'03"113.

La séance a été marquée par le léger contact de Sébastien Buemi avec le mur, le pilote Renault e.dams ayant perdu le contrôle de sa monoplace dans l'épingle du virage 6. "Il a bloqué les freins arrière", explique Alain Prost, cofondateur de l'écurie. "Il se plaint que la direction n'est pas très droite, nous allons réparer la voiture." Buemi ne s'est classé que 19e, n'ayant pas effectué de tour à 200 kW.

Felix Rosenqvist s'est également illustré en frôlant les barrières, ce qui lui a valu de rentrer au stand au ralenti avec un pneu qui en portait les stigmates, alors que la fin de séance s'est animée avec une sortie de piste sans gravité de Luca Filippi.

 E-Prix de Hong Kong - EL2

 PiloteÉquipeToursTempsÉcart
1 new_zealand Mitch Evans  Jaguar 18 1'02.875  
2 germany Daniel Abt  Audi Sport Abt 20 1'03.113 0.238
3 brazil Lucas Di Grassi  Audi Sport Abt 20 1'03.166 0.291
4 united_kingdom Oliver Turvey  NIO 14 1'03.295 0.420
5 germany Nick Heidfeld  Mahindra 13 1'03.321 0.446
6 united_kingdom Sam Bird  DS Virgin 18 1'03.441 0.566
7 brazil Nelson Piquet Jr Jaguar 12 1'03.562 0.687
8 sweden Felix Rosenqvist  Mahindra 10 1'03.571 0.696
9 france Nicolas Prost  Renault e.dams 20 1'03.616 0.741
10 portugal António Félix da Costa  Andretti 19 1'03.636 0.761
11 united_kingdom Alex Lynn  DS Virgin 19 1'03.717 0.842
12 france Jean-Éric Vergne  Techeetah 14 1'03.729 0.854
13 italy Edoardo Mortara  Venturi 15 1'03.909 1.034
14 japan Kamui Kobayashi  Andretti 23 1'04.293 1.418
15 italy Luca Filippi  NIO 15 1'04.349 1.474
16 belgium Jérôme d'Ambrosio  Dragon 17 1'04.503 1.628
17 germany Maro Engel  Venturi 22 1'04.563 1.688
18 germany André Lotterer  Techeetah 15 1'05.020 2.145
19 switzerland Sébastien Buemi  Renault e.dams 22 1'05.057 2.182
20 switzerland Neel Jani  Dragon 15 1'05.342 2.467
partages
commentaires
EL1 - Buemi lance les hostilités

Article précédent

EL1 - Buemi lance les hostilités

Article suivant

Qualifs - Vergne signe la pole... en tête-à-queue !

Qualifs - Vergne signe la pole... en tête-à-queue !
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020