"Énorme" partenariat pour Mahindra avec Pininfarina

partages
commentaires
25 janv. 2018 à 16:45

Mahindra a fait l'acquisition du groupe Pininfarina en 2014 aux côtés de la compagnie sœur Mahindra Tech, et vient d'annoncer une collaboration entre les trois parties en Formule E.

Ce partenariat verra Mahindra accéder à la soufflerie haute technologie de Pininfarina, ce qui lui permettra de simuler une voiture en suivant une autre à 150 km/h. La M4Electro a déjà utilisé cette infrastructure.

Pininfarina va activement aider Mahindra à développer sa voiture de la saison 5, l'équipe indienne pouvant utiliser les infrastructures d'essais de son partenaire en Italie.

Directeur d'équipe, Dilbagh Gill déclare à Motorsport.com qu'il était essentiel pour Mahindra d'avoir un partenaire de l'acabit de Pininfarina, ne disposant pas des mêmes ressources que les plus grandes écuries de Formule E.

"C'est énorme", commente-t-il. "Même si une nouvelle voiture arrive, nous ne développons pas l'aérodynamique. Mais il faut comprendre l'aéro existante de la voiture, et ça va vraiment être énorme et important car comme vous le savez, nous n'avons pas les infrastructures d'autres équipes."

"Ils peuvent mettre la voiture d'une salle à l'autre sur le banc d'essai, en soufflerie. Nous n'avons pas ça, donc nous pouvons maximiser ce que nous obtenons de Pininfarina. C'est un outil très utile pour nous, et il y a d'autres domaines d'expertise tels que la traînée, le côté matériel, il y a beaucoup de domaines."

La Mahindra de Formule E dans la soufflerie Pininfarina

Gill ajoute que les premiers essais en soufflerie ont permis à l'écurie de faire une avancée notable au niveau du poids de la monoplace, avec un nouveau type de peinture qui lui a fait perdre plusieurs kilos.

"Je peux partager une histoire avec vous : la nouvelle peinture sur la voiture a réduit son poids de trois kilos et demi. Ce n'est que de la peinture, mais c'est trois kilos et demi."

Lorsque nous lui demandons si les petites équipes indépendantes auront besoin de partenariats similaires pour réussir face aux constructeurs de plus en plus nombreux, Gill répond : "Je pense, oui. Il nous faut tous un motoriste stable. Cela a commencé en saison 1, nous le voyons avec GKN et Jaguar, HWA avec Venturi et Schaeffler avec Audi. Cela va commencer à se faire. D'ici l'an prochain, j'imagine que tout le monde aura un partenaire."

Pininfarina se focalise de plus en plus sur les voitures électriques et développe actuellement une hypercar, mais affirme ne pas s'impliquer à l'avenir dans la construction d'un groupe propulseur ou d'une batterie pour la Formule E.

"Nous serons des assembleurs, des intégrateurs de groupe propulseur", déclare Silvio Pietro Angori, PDG de Pininfarina. "Nous ne développerons pas de système individuel allant dans un groupe propulseur électrique."

 
Article suivant
Prost : Des qualifs "frustrantes" qui deviennent "inquiétantes"

Article précédent

Prost : Des qualifs "frustrantes" qui deviennent "inquiétantes"

Article suivant

La nouvelle Formule E aperçue dans un teaser

La nouvelle Formule E aperçue dans un teaser
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes Mahindra Racing