Félix da Costa : "Di Grassi lançait des manœuvres désespérées"

Lucas Di Grassi a beau avoir signé le record du Circuit des Invalides ce samedi lors des EL2 de l'ePrix de Paris, sa course a pris une tournure catastrophique.

Félix da Costa : "Di Grassi lançait des manœuvres désespérées"
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Antonio Felix da Costa, Amlin Andretti Formula E Team
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team, devance Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing, et Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas Di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport

Lucas Di Grassi n'est pas parvenu à faire mieux que le 14e chrono en qualifications, héritant de la 13e place sur la grille grâce à la pénalité infligée à Oliver Turvey mais perdant ensuite deux places au départ.

À ce stade, il paraissait déjà bien compliqué de marquer des points pour sauver les meubles face à un Sébastien Buemi dominateur. Dépassé de façon musclée par António Félix da Costa au 13e tour, Di Grassi a tenté de riposter cinq boucles plus tard. Le Brésilien a freiné plus tard que son rival au virage 8, tentant de lui faire l'extérieur, mais le pilote Amlin Andretti était encore présent à l'intérieur et les deux monoplaces se sont accrochées.

Contraint à l'abandon, Félix da Costa a rejeté la faute sur Di Grassi, indiquant à Motorsport.com que la manœuvre de ce dernier n'était "pas du tout son genre" et qu'il "n'arrivait pas à croire qu'il fasse quelque chose de tel".

"Il a une demi-voiture d'avance mais il ne peut pas tourner si tôt", estime le Portugais. "Il n'est pas stupide, il est intelligent. Il a tourné si tôt que j'ai percuté le mur avant même d'arriver au virage. Je n'étais qu'un passager, je n'avais nulle part où aller."

"Il était très malin ; je l'ai dépassé et il me mettait la pression. Mais il y a un tour où son état d'esprit a changé, il a tenté de me dépasser genre 20 fois en cinq virages. Il tentait le tout pour le tout, il lançait des manœuvres désespérées partout."

Lucas Di Grassi, quant à lui, n'a pas mâché ses mots non plus, allant jusqu'à affirmer que son adversaire "ne savait pas batailler" lors de cette course.

"Je ne voyais rien parce que quand j'ai fait l'extérieur, je l'ai complètement doublé, j'ai freiné et j'ai commencé à prendre la corde", relate le pilote Audi Abt. "Il a percuté le mur intérieur, puis moi. António ne savait pas batailler aujourd'hui, il m'a dépassé de façon très musclée mais je n'ai pas résisté – mais quand j'étais sur le point de le dépasser, il l'a vraiment jouée à la dure."

"C'est le prix à payer quand on part de l'arrière de la grille, il y a toujours ces risques. Cela a généré le crash, puis le chaotique effet domino. C'était vraiment un jour à oublier."

Les commissaires ont décidé de ne pas infliger de sanction à quiconque dans cet incident.

Un désastre pour Di Grassi

Le calvaire de Di Grassi a continué par la suite, avec un drive through pour arrêt au stand en dessous du temps minimal, puis un accident qui a mis un terme définitif à sa journée alors qu'il tentait d'arracher le point du meilleur tour en course.

Sébastien Buemi ayant signé la pole position et la victoire, le pilote Renault e.dams a désormais une avance de 43 points en tête du championnat après son cinquième succès en six courses disputées cette saison.

"Si l'on demandait à quelqu'un comment cette journée s'est passée et que cette personne répondait : 'Di Grassi a fait le meilleur tour du jour avec plusieurs dixièmes d'avance', on aurait du mal à y croire", lâche le natif de São Paulo. "Les qualifications étaient horribles et la course a été un désastre. Nous sommes passés de la première place en EL2 à un mauvais tour de qualifications, avec peu d'adhérence partout. Puis la course est allée de mal en pis."

"L'équipe et moi pouvons certainement oublier cette course. Nous devons repartir de zéro pour Berlin."

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Championnats - Buemi fait le break

Article précédent

Championnats - Buemi fait le break

Article suivant

Vergne : "J'étais plus rapide que Buemi"

Vergne : "J'étais plus rapide que Buemi"
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020