Félix da Costa encore satisfait, Berthon encore frustré

Les deux pilotes du Team Aguri ont une nouvelle fois connu des fortunes diverses en Uruguay mais les performances de leur équipe continuent d'impressionner.

Félix da Costa encore satisfait, Berthon encore frustré
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Nathanael Berthon, Team Aguri
Nathanael Berthon, Team Aguri
Nathanael Berthon, Team Aguri
Nathanael Berthon, Team Aguri
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Antonio Felix da Costa, Team Aguri
Nathanael Berthon, Team Aguri
Nathanael Berthon, Daiko Team Lazarus
Nathanael Berthon, Team Aguri et Bruno Senna, Mahindra Racing Formula E Team

Sixième du championnat, l'écurie japonaise ne compte que trois points d'avance sur Andretti qui continue, elle aussi, d'utiliser le package commun à toutes les équipes lors de la première saison. Mais ses voitures se sont montrées bien davantage aux avant-postes, notamment lors des deux dernières courses.

Après sa brillante démonstration de Putrajaya où il s'était mêlé à la lutte en tête et aurait pu finir sur le podium sans un ennui mécanique l'ayant retardé, António Félix da Costa a signé une seconde 6e place consécutive samedi dernier à Punta del Este. La course du Portugais a été plus discrète que la précédente mais aussi plus régulière, notamment dans sa seconde moitié très limpide.

Parti de la 8e place, Félix da Costa a rapidement repris cette position à Bruno Senna qui l'avait surpris au départ – la file de droite s'étant bien mieux élancée que celle de gauche en raison du sable venu de la plage parallèle à la grille. Il a accroché le bon wagon et a gardé le contact avec le groupe de chasse puis a dépassé Daniel Abt, après une erreur de celui-ci, pour la 7e place avant les changements de voiture. L'abandon de Sam Bird dans le tour suivant l'arrêt du pilote DS Virgin a fait gagner un rang à celui du Team Aguri, qui a ensuite conservé sa position jusqu'à l'arrivée.

Nous sommes probablement là nous nous pouvions nous attendre à finir,” a dit le Portugais, qui occupe la 10e place du championnat après trois manches. “Peut-être même sommes-nous au-delà de nos attentes. Nous luttons avec les nouveaux packages et sommes les meilleurs de ceux qui utilisent celui de la saison 1, ce qui est fantastique.”

Je pense que nous optimisons ce package. Cette piste s'annonçait délicate pour nous, donc je suis content d'inscrire de nouveaux points. Nous avons une séance de tests demain [dimanche] où j'espère que nous pourrons trouver d'autres améliorations et continuer d'aller de l'avant, pas à pas.”

Nous luttons avec les nouveaux packages et sommes les meilleurs de ceux qui utilisent celui de la saison 1, ce qui est fantastique.

António Félix da Costa

Son équipier Nathanaël Berthon confirmait : “Ce test de demain [dimanche] est extrêmement important pour nous tous.” Mais le week-end uruguayen a été, comme le précédent, plus difficile pour l'Auvergnat qui reste sur les quatre points de sa 8e place à Pékin, première manche de la saison, pour ses débuts dans la discipline.

On a eu tellement de problèmes ce week-end, entre l'accélérateur, les batteries et les onduleurs,” rappelait-il samedi soir. “C'était énormément frustrant pour nous tous, mais parfois on n'a pas la chance avec soi. J'espère que ça changera bientôt. Je suis convaincu qu'on aurait pu marquer des points dans cette course, mais j'ai été poussé par Vergne et ça l'a ruinée.”

Après s'être élancé 14e, Berthon occupait en effet la 10e place – trois rangs seulement derrière son équipier – lorsqu'il a été touché par son compatriote en pleine remontée suite à une mauvaise performance en qualifs quelques heures plus tôt. Au cours de cette séance, Vergne était d'ailleurs “tombé” sur Berthon au ralenti devant lui et n'avait pas caché son mécontentement...

Il me reste du travail au niveau de mon style de pilotage car la Formule E est quelque chose de très spécial.

Nathanaël Berthon

Berthon n'en dit pas plus et ne met pas sur le compte du seul incident cité plus haut un nouveau résultat décevant qu'est la 14e place à l'arrivée.

Il me reste du travail au niveau de mon style de pilotage car la Formule E est quelque chose de très spécial, mais, avec plus de roulage, je suis convaincu de pouvoir faire de gros progrès,” dit-il.

La concrétisation sera peut-être pour la prochaine manche de Buenos Aires, début février. Le Directeur de l'équipe Aguri, Mark Preston, qui se félicite d'atteindre les objectifs fixés jusque-là (top 10 en qualif et top 6 en course), pense que la piste y conviendra bien plus à ses voitures...

partages
commentaires
Brésil, Suisse, Canada et Australie sur les rangs pour la saison 3
Article précédent

Brésil, Suisse, Canada et Australie sur les rangs pour la saison 3

Article suivant

Performance en hausse mais pas de point pour Piquet et Turvey

Performance en hausse mais pas de point pour Piquet et Turvey
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021