Formule E - Trulli : "Bon d'être de retour derrière le volant"

L'équipe Trulli a enfin inscrit ses premières unités à l'occasion de la dernière manche Formule E en date, sur le tracé de Punta del Este

L'équipe Trulli a enfin inscrit ses premières unités à l'occasion de la dernière manche Formule E en date, sur le tracé de Punta del Este.

C'est donc libéré d'un certain poids que se présente en Argentine l'ex-pilote F1, dont la particularité est de diriger une équipe tout en se trouvant au volant.

"Marquer des points et afficher de bonnes performances a été très bon pour l'équipe après une période si difficile à tout mettre en place avant le début de la saison", reconnait-il pour RichardF1, visualisant de nouveau le très court laps de temps dont il a disposé pour reprendre le ticket d'entrée initialement attribué à l'équipe Drayson Racing.

***

Buenos Aires : Programme, horaires, classements

***

De son propre aveu, la courbe d'apprentissage est très pentue, mais l'ambition de compétiteur est bien là : en dépit de 12 points inscrits en Uruguay, l'Italien en veut encore plus! "Pour moi, personnellement, c'est dommage d'avoir manqué le podium, mais c'est la course", sourit-il.

Une inscription au dernier moment et des débuts cahotiques

Trulli est tout de même parti avec un sérieux handicap par rapport aux autres structures, ne pouvant découvrir le châssis Spark et le système de propulsion en même temps que le reste du plateau. Un contretemps qui pourrait avoir laissé des traces et avoir été à l'origine du début de saison difficile.

"Possible. En commençant presque 8 mois après tout le monde, il a fallu travailler à 200% pour tenter de rattraper. Le temps est le cœur, ici, et nous rattrapons encore un petit peu, mais je sens que nous nous rapprochons en termes de rythme un petit peu plus sur chaque course. On l'a montré à Punta del Este".

***

Un tour de Buenos Aires avec Nelson Piquet Jr

***

Un peu rouillé également, Trulli admet volontiers que revenir dans un baquet après avoir totalement pris ses distances par rapport au monde des sports mécaniques pendant plusieurs années a nécessité un peu de ré-acclimatation. Les Formule E ne sont certes pas physiques, mais le suivi de la vie d'une équipe est éreintant!

"Je suis principalement de retour en tant que propriétaire d'équipe. Je n'ai rien piloté pendant ces deux dernières années mais la raison pour laquelle je pilote maintenant est simplement pour aider l'équipe à tout mettre en place", assure-t-il, suggérant qu'il ne se voit pas forcément rester à moyen terme dans le cockpit.

"C'est bon d'être de retour derrière le volant, mais c'est difficile après deux années d'inactivité [Trulli s'adonnait à une activité de gestion viticole, NDLR]. Néanmoins, je ne suis pas plus lent que certains des pilotes qui pilotent de manière professionnelle chaque semaine dans une autre discipline, et je suis donc content de ça".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nelson Piquet
Équipes Trulli
Type d'article Actualités