Formule E - Une simulation grandeur nature avant Pékin

Dans un peu plus d’un mois, le 13 septembre prochain, la Formule E a rendez-vous à Pékin pour le coup d’envoi du premier championnat de monoplaces 100% électriques de la FIA

Dans un peu plus d’un mois, le 13 septembre prochain, la Formule E a rendez-vous à Pékin pour le coup d’envoi du premier championnat de monoplaces 100% électriques de la FIA. Afin d’être prêt et de ne laisser la place à aucun contretemps, deux simulations grandeur nature ont été effectuées à Donington, berceau de cette nouvelle catégorie.

Par deux fois, les organisateurs, écuries et pilotes ont déroulé le programme type d'une journée de compétition,

qui a été dévoilé

. L’objectif était de se familiariser avec les procédures sur tous les plans, y compris pour les retransmissions TV. Pour l’occasion, des stands temporaires avaient même été installés afin de coller au plus près à ce que les acteurs rencontreront sur les différents circuits urbains du calendrier.

Lors de la deuxième simulation complète, les pilotes ont pu s’entrainer à la procédure de départ arrêté avec l’ensemble des monoplaces sur la grille, ainsi qu’au changement de voiture au cours de la course, imposé par le règlement et l’autonomie limitée des batteries.

Quelques problèmes ont été soulevés lors de ces simulations, dont les organisateurs se disent néanmoins très satisfaits. « Mettre en place un événement sportif majeur au cœur des villes, autour du monde, est une entreprise colossale qui requiert une préparation minutieuse », rappelle Alejandro Agag, patron de la Formule E. « Nous voulons que le ePrix de Pékin soit un spectacle fantastique, c’est pourquoi nous ne laissons rien au hasard en testant tous les systèmes auparavant. Globalement, nous sommes très satisfaits de la manière dont les choses se sont passées. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Actualités