La Formule E arrive en 2014

2014 verra l’apparition dans le radar du sport auto une nouvelle série, chère au Président de la FIA, Jean Todt

2014 verra l’apparition dans le radar du sport auto une nouvelle série, chère au Président de la FIA, Jean Todt. La Formule E, pour électrique, se veut un phare médiatisé des efforts réalisés par le monde de la monoplace pour suivre les tendances techniques, environnementales et marketing d’aujourd’hui.

En signant avec Alejandro Agag (Patron des équipes Addax GP2 et GP3) et plusieurs investisseurs en provenance de Hong Kong le contrat de promoteur de la nouvelle série, la FIA a trouvé les leviers nécessaires pour faire de la série une discipline à suivre attentivement.

Côté technique, le développement de l’auto est placé entre les mains de Lucas du Grassi. Le Brésilien a une actualité bien chargée, puisqu’en plus de son rôle de développeur des nouveaux composés Pirelli 2013, Lucas pilotera l’Audi R18 Ultra de l’équipe assurée de remporter le titre mondial d’endurance.

La Formule E sera propulsée par des batteries lithium accumulant de l’énergie électrique. De par cette spécificité, l'autonomie de la Formule E demeure sans doute faible : embarquer trop de batteries est en effet coûteux en poids embarqué, et les pilotes pourraient dès lors devoir changer d'auto à mi-course, le temps de recharge d'une batterie étant de...25 minutes!

La Formule E a pour ambition de gagner en impact public direct en se produisant dans le cœur de grandes villes pour des manches urbaines. Ainsi, Rio de Janeiro et Berlin seraient déjà validés pour intégrer un calendrier ambitieux.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Jean Todt
Type d'article Actualités