La mauvaise opération de Jérôme d'Ambrosio

Le pilote du Dragon Racing n'a ramené que deux points de la manche argentine samedi dernier, et perdu autant de places au classement du championnat.

La mauvaise opération de Jérôme d'Ambrosio
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Jerome d'Ambrosio, Dragon Racing
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing
Bruno Senna, Mahindra Racing et Jérôme d'Ambrosio, Dragon Racing visitent la maison de Juan Manuel Fangio et son musée
Loic Duval, Dragon Racing
Loic Duval, Dragon Racing
Loic Duval, Dragon Racing

D'Ambrosio restait sur une belle 2e place acquise à Punta del Este, après s'être élancé de la pole position en Uruguay, et figurait sur le podium provisoire de cette seconde saison de Formule E derrière les épouvantails Sébastien Buemi et Lucas di Grassi. Les deux points que le Belge a récoltés à Buenos Aires sont ceux alloués au détenteur du tour le plus rapide en course, après un ePrix disputé en solitaire et à la queue du peloton.

Seulement 10e sur la grille et sans autre raison particulière à cette contre-performance que le comportement erratique de sa monoplace sur le circuit de Puerto Madero, D'Ambrosio a été pris dans un accrochage avec Bruno Senna - en compagnie duquel il avait visité la fondation Fangio deux jours avant - et Salvador Duran en pleine mêlée du premier tour. Il s'est finalement classé 16e à un tour du vainqueur, après avoir dû repasser par son stand.

"On a pris une mauvaise direction ce week-end avant la course mais on a fait de tout petits changements de set-up et la voiture était un peu mieux", a expliqué le pilote à Motorsport.com. "Ce sont des choses qui arrivent mais c'est sûr qu'on a quand même perdu des points.""

"Au départ, il y a eu un peu de contact avec Bruno [Senna] et aussi Salvador [Duran]. C'était un peu la folie derrière et on doit juste s'assurer de se qualifier un peu plus haut [sur la grille] pour ne pas se retrouver dans une situation de ce genre."

Un arrêt trop long

Pour ne rien arranger, D'Ambrosio a en outre été retardé par un arrêt beaucoup trop long après sa déconvenue du premier tour.

"Nous nous entraînons beaucoup pour les pit-stops et faisons beaucoup mieux que ça", a dit Nigel Beresford, de Dragon Racing, qui a travaillé dans le passé chez Tyrrell et Penske notamment. "La faute à un écrou qui est resté bloqué, ce qui est mal tombé car jusque-là, c'était un très bon arrêt."

"L'une des protections de roue s'était calée juste entre l'aileron arrière et l'intérieur du pneu. Nous ne savions pas avec certitude à quel point le pneu était abîmé et avons changé la roue par mesure de sécurité."

L'écurie américaine, qui espérait conserver sa bonne forme de Punta del Este, a donc globalement souffert en Argentine même si Loïc Duval, parti une ligne derrière D'Ambrosio en 12e position, s'en est bien mieux tiré avec une 6e place à l'arrivée qui lui permet, comme le vainqueur Sam Bird, de dépasser son équipier au championnat pour le reléguer en 5e position.

"En voyant à quel point cela semblait compromis, à la fin du premier tour, que nous repartions avec toujours la 3e place du championnat par équipes, on ne s'en sort pas si mal tout bien considéré", a conclu Beresford, qui a souligné le bon rythme de D'Ambrosio dans la seconde partie de course comme pour se rassurer avant la prochaine manche de Mexico.

Propos recueillis par Sam Smith

partages
commentaires
Jaguar se lance dans la recherche de pilotes

Article précédent

Jaguar se lance dans la recherche de pilotes

Article suivant

L'ePrix de Berlin aura lieu en centre-ville

L'ePrix de Berlin aura lieu en centre-ville
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020