Les débuts d'Oliver Rowland en Formule E - "Ce sera un immense défi"

Après avoir été choisi pour remplacer Nick Heidfeld, blessé, lors de l'ePrix de Punta del Este, Oliver Rowland a bien l'intention de montrer à l'écurie Mahindra ce dont il est capable.

Motorsport.com - Après une saison 2015 extraordinaire, cette opportunité est-elle un bonus ou un choix de carrière potentiel?

Oliver Rowland - Cela devrait être intéressant. J'attends ça avec impatience, et oui, c'est une course bonus pour moi cette saison. Tout sera nouveau pour moi donc je ne peux que faire de mon mieux et m'assurer d'être aussi préparé que possible. C'est une équipe très bonne et expérimentée, ce qui sera très utile.

Mahindra me donne une opportunité fantastique, donc je vais tout donner. Personnellement, j'y vais pour apprendre et pour profiter de l'expérience. Mon objectif principal est de récompenser Mahindra de la confiance placée en moi en me choisissant pour piloter la M2Electro.

Ce sera un immense défi : une nouvelle voiture, une nouvelle équipe, une nouvelle façon de faire la course, mais je me sens prêt. C'est un bonus après une excellente année de ma carrière, mais en même temps, je veux réaliser quelque chose de vraiment bon pour l'équipe et pour moi-même.

Remplacer quelqu'un comme Nick, c'est un énorme défi pour n'importe qui, mais je suis prêt à le relever et j'espère être à la hauteur.

Suivez-vous la Formule E depuis sa création?

J'ai suivi le championnat dans sa première saison mais je n'en ai pas vu grand-chose cette année à cause d'autres engagements. La compétition a l'air intelligente, une source d'inspiration ; il faut gérer certains paramètres disponibles de la voiture et du groupe motopropulseur, et gérer son rythme pendant toute la course.

À quoi va ressembler la semaine à venir pour vous, avant votre départ en Uruguay?

À l'heure actuelle, je suis à Abu Dhabi et je finis les essais aujourd'hui [vendredi]. Ensuite, je rentre au Royaume-Uni pour des réunions et des remises de trophées avant de me rendre aux infrastructures Campos à Valence pour parler aux ingénieurs de tous les différents systèmes et pour me familiariser avec la voiture.

Nous ferons des simulations et je moulerai mon baquet. Tout cela se fait à la dernière minute, donc il y aura beaucoup à faire en peu de temps, mais ça va, et c'est très enthousiasmant.

Vous avez déjà couru sur des circuits urbains. Aimez-vous ce défi?

J'ai couru à Pau et à Monaco, et j'aime vraiment les circuits urbains. Je me suis qualifié deuxième à Monaco cette année. Les monoplaces de Formule E sont évidemment très différentes en termes de poids, de pneus et de rythme général, mais je suis sûr que je vais vite m'y faire.

Je vais juste m'assurer de me préparer du mieux possible à Valence la semaine prochaine. Comme toujours sur les circuits urbains, il faudra trouver un bon rythme.

Vous allez rejoindre Oliver Turvey en Uruguay, ce qui signifie que deux protégés de Racing Steps Foundation vont courir ensemble à haut niveau.

Oui, c'est bien. Sans RSF, je n'obtiendrais pas de telles opportunités, donc un grand merci à eux, comme toujours. Je n'ai jamais couru contre Oliver car il est un peu plus vieux, mais ce sera bien, vu qu'il vient aussi de chez RSF.

Avec la présence de Sam [Bird], cela fait trois pilotes britannique dans un championnat FIA, ce qui ne peut qu'être une bonne chose pour le sport automobile britannique.

Que pensez-vous du FanBoost?

Je vais sûrement appeler tous mes amis! Plus sérieusement, en tant que nouveau pilote, je ne m'attends pas à avoir le FanBoost. Le concept m'a l'air intéressant, mais je n'y connais pas grand-chose, il y a énormément de nouveaux aspects en Formule E que je dois apprendre.

Quand prendrez-vous une décision concernant votre programme 2016 de GP2?

En interne, nous prendrons une décision bientôt. Espérons pouvoir le faire avant Noël, nous verrons. J'étais chez Prema jeudi et franchement, ce n'était pas la meilleure journée qui soit, parce que nous avons eu un problème hydraulique quand nous avons chaussé les pneus neufs, donc je n'ai pas eu de vrai run.

J'ai quand même beaucoup appris avec cette nouvelle équipe qui m'a impressionné par la façon dont elle aborde les choses. Mercredi, c'était bien avec ART, et aujourd'hui [vendredi] je suis au volant d'une DAMS.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Punta del Este
Circuit Streets of Punta del Este
Pilotes Oliver Rowland
Équipes Mahindra Racing
Type d'article Interview