Le plafond budgétaire est impératif pour voir McLaren en Formule E

McLaren a fait un pas en direction de la Formule E, mais son engagement n'est pas encore scellé et dépendra notamment des mesures prises par la discipline sur le plan budgétaire.

Le plafond budgétaire est impératif pour voir McLaren en Formule E

Le mois dernier, McLaren a annoncé avoir signé une option dans l'optique de s'engager à l'avenir en Formule E. Cette perspective est toutefois dépendante de certaines conditions, notamment économiques, rappelées par Zak Brown. Le PDG de McLaren Racing précise ainsi que la structure de Woking n'envisagerait pas d'aller plus loin si un système de plafonnement budgétaire à un niveau répondant à ses attentes ne voyait pas le jour dans la discipline, à l'image de ce qui a été mis en place en Formule 1.

"Le plafonnement budgétaire est obligatoire pour nous, car en tant que constructeur et équipe de course, nous n'avons pas la même profondeur de ressources que BMW, Mercedes ou Porsche, où si l'on budgète X et que les gens continuent de rehausser la barre, le prix devient Y", explique Zak Brown à Motorsport.com. "Je n'ai pas la capacité de revenir en arrière et de dire : 'Ah, il me faut 15 millions de plus'."

"Nous devons avoir une confiance totale dans le fait de pouvoir nous permettre de courir pour le titre, et que les règles du jeu ne vont pas changer. Je suis très satisfait de ce que j'entends, des chiffres dont j'entends parler, mais il faudra que ce soit conclu avant que nous prenions une décision définitive. On ne peut pas s'engager dans le championnat – dans n'importe quel championnat – où le budget est potentiellement fluctuant."

Lire aussi :

Patron de la Formule E, Jamie Reigle a récemment expliqué que la mise en place d'un plafonnement budgétaire figurait parmi ses grandes priorités, et que des discussions formelles avec les équipes avaient été ouvertes. La discipline 100% électrique fait face à sa première tempête depuis sa création en 2014, puisqu'Audi et BMW ont annoncé leur retrait du championnat à l'issue de la saison 2020-2021. Paradoxalement, ce sont ces décisions qui ont ouvert la porte à McLaren, qui n'aura ainsi pas besoin de racheter une équipe existante si le choix est fait de s'engager.

"La seule manière de nous engager aurait été d'acquérir une équipe existante", précise Zak Brown. "Cela se fait pour une somme d'argent non négligeable, ce qui aurait probablement été une barrière pour nous. C'est pourquoi lorsque l'opportunité d'acquérir une option s'est présentée, nous l'avons saisie."

"Nous avons tourné en rond. Alejandro [Agag, cofondateur de la Formule E] savait que nous cherchions un moyen. Quand c'est arrivé, nous avons eu un coup de fil rapide avec lui et il nous a dit : 'Vous m'avez dit que vous vous intéressiez à la Formule E, et une opportunité vient de se présenter'. Nous avons sauté dessus pour réserver notre place, afin de nous donner un an pour traverser la crise du COVID, espérons-le, et faire une année solide de plus en Formule 1, car nous sommes sur la bonne voie."

Avec Luke Smith et Matt Kew 

partages
commentaires
La Formule E vise 15 E-Prix cette année, avec des spectateurs

Article précédent

La Formule E vise 15 E-Prix cette année, avec des spectateurs

Article suivant

Le circuit de l'E-Prix de Rome a un nouveau tracé

Le circuit de l'E-Prix de Rome a un nouveau tracé
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine