Mercedes doit se décider d'ici octobre pour 2018-2019

Mercedes a jusqu'au mois d'octobre pour décider de s'engager en Formule E, en tant qu'équipe cliente, pour la saison 2018-2019.

En octobre dernier, la Formule E et Mercedes-Benz Grand Prix ont signé un accord garantissant une place dans le championnat de monoplaces électriques au constructeur actuellement roi en Formule 1.

Mercedes, qui reste contractuellement lié à la F1 jusqu'au terme de la saison 2020, a déclaré que l'électrification de l'industrie automobile "rendrait la Formule E très pertinente dans l'avenir".

Une décision doit encore être prise pour savoir si Mercedes activera son option et s'engagera en FE dès la saison 2018-2019, même sans sa propre unité de puissance.

La FIA a déjà approuvé la liste de constructeurs éligibles pour cette saison-là, ce qui signifie que Mercedes devrait louer le groupe propulseur – moteur, boîte de vitesses et onduleur – d'un des motoristes concernés.

Cela signifierait, pour la marque à l'étoile, de s'engager par procuration, possiblement avec sa branche spécialisée HWA, avant l'arrivée combinée d'une équipe et d'un train propulseur 100% maison.

"Je pense que l'intérêt [de Mercedes] est très élevé mais pour 2018-2019, s'ils viennent, ils ne seront pas engagés comme constructeur", a confirmé le PDG de la Formule E, Alejandro Agag, à Motorsport.com. "Il leur faudra être client de quelqu'un. Pour 2019-2020, ils pourraient cependant toujours venir en tant que constructeur. Nous verrons ce qu'ils feront, leur option court encore jusqu'en octobre, ils peuvent choisir de l'activer ou non. S'ils l'activent, ils seront un client."

Avec quel constructeur ?

Les groupes propulseurs officiels confirmés pour 2018-2019 sont ceux de BMW, DS, Abt (Audi), Mahindra, Renault, Jaguar, NextEV, Penske Autosport et Venturi.

Pour éviter de s'aligner face à une marque rivale plus traditionnelle comme BMW, une équipe Mercedes pourrait passer un accord avec Venturi, partenaire du constructeur allemand ZF pour son unité de puissance 2018-2019.

Mahindra, NextEV ou Penske représenteraient aussi une solution plus neutre que l'une des marques plus établies.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Actualités