Mercedes va éliminer les erreurs sans culpabiliser son équipe

Après une campagne 2019-20 encourageante, l'écurie Mercedes va s'efforcer de commettre moins d'erreurs pour jouer le titre en Formule E.

Mercedes va éliminer les erreurs sans culpabiliser son équipe

Pour sa première saison en Formule E en tant qu'écurie d'usine (après une campagne inaugurale sous le nom de HWA avec des moteurs Venturi), Mercedes a connu des hauts et des bas, concluant toutefois les festivités en beauté avec un doublé dans la dernière course, à Berlin : Stoffel Vandoorne y a devancé Nyck de Vries, propulsant la marque à l'étoile à la troisième place du championnat.

Lire aussi :

Quelques erreurs ont néanmoins été à déplorer au fil de la saison. Vandoorne, qui a arraché le titre honorifique de vice-Champion, a été relativement épargné, mais on ne peut pas encore autant de son coéquipier. De Vries a perdu le podium à Santiago à cause d'une batterie trop refroidie sur la grille de départ, ce qui a entraîné une pénalité, et a été trahi par ses freins à Mexico, alors qu'il était cinquième. Il a également subi une sanction pour avoir dépassé la puissance maximale à cause d'un bug à Marrakech, où il occupait la troisième place en début d'épreuve, et est tombé en panne lors de la seconde manche de Berlin ; il était cinquième. D'où les neuf places et 27 points d'écart entre le Néerlandais et son partenaire au classement général.

Toutes ces défaillances, Mercedes veut les éliminer. "Nous devons juste faire en sorte d'être excellents opérationnellement pour notre deuxième saison", déclare le directeur d'équipe Ian James à Motorsport.com. "Ce qu'il nous faut faire maintenant est nous assurer de donner [à de Vries] la constance qui lui permettra de vraiment montrer ce dont il est capable."

Nyck de Vries, Mercedes Benz EQ, EQ Silver Arrow 02

Pour ce faire, l'écurie allemande s'inspire de la politique menée par la structure sœur en Formule 1 : en cas de bévue, personne n'est pointé du doigt. "Nous avons un processus robuste en place quant à la manière de gérer les défaillances, qu'elles soient d'ordre technique ou opérationnel, et quant à la manière de les maîtriser", poursuit James. "Nous discutons beaucoup chez Mercedes-Benz Motorsport dans sa globalité de cette culture 'no blame'. C'est crucial car cela donne aux gens l'opportunité de parler très honnêtement de ce qui s'est passé sans peur de représailles. Cela nous permet de trouver la cause du problème puis de nous assurer qu'il ne se reproduise pas."

"En fin de compte, nous sommes encore au début de cette aventure. Continuerais-je à utiliser le fait que nous sommes nouveaux [comme excuse] ? Non, car notre première saison est désormais derrière nous. Nous ne pouvons pas faire les mêmes erreurs deux fois, c'est clair. Nous allons continuer d'apprendre, mais l'excellence opérationnelle et la précision requise en Formule E sont d'une importance capitale. Nous sommes confiants quant à la compétitivité de notre package. Si nous pouvons éliminer ces erreurs, alors nous nous mettrons en bonne position."

Rappelons que la septième saison de Formule E devrait être lancée à la fin du mois sur le circuit de Diriyah (Arabie saoudite).

Avec Matt Kew

partages
commentaires

Voir aussi :

Le circuit de l'E-Prix de Rome a un nouveau tracé

Article précédent

Le circuit de l'E-Prix de Rome a un nouveau tracé

Article suivant

DS prolonge son engagement en Formule E jusqu'en 2026

DS prolonge son engagement en Formule E jusqu'en 2026
Charger les commentaires
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020