Frijns en pole à Riyad, Mercedes et Venturi cloués au garage

Dans une séance marquée par l'interdiction de piste des Mercedes et des Venturi suite à l'accident d'Edoardo Mortara en EL3, c'est Robin Frijns qui a signé la pole position de la seconde manche de l'E-Prix de Riyad.

Frijns en pole à Riyad, Mercedes et Venturi cloués au garage

Plusieurs dizaines de minutes après la violente sortie de piste d'Edoardo Mortara sur Venturi à la fin des Essais Libres 3, l'Italo-Suisse (forfait pour cette séance alors qu'il se trouve à l’hôpital pour des examens de précaution) ayant foncé droit dans des Tecpro visiblement victime d'un problème technique, un message tombe sur les écrans à quelques instants du début de la séance : "Les équipes Venturi et Mercedes ne sont pas autorisées à entrer en piste pendant les qualifications."

Ce coup de théâtre, lié à l'enquête en cours sur la cause de l'accident qui a impliqué une voiture équipée d'un moteur Mercedes, écarte de fait le poleman/vainqueur de la veille et leader du championnat Nyck de Vries de la lutte pour la pole.

Lire aussi :

C'est Oliver Rowland qui a d'abord signé le meilleur temps provisoire après le passage des pilotes restants dans le Groupe 1 en 1'08"7, huit dixièmes devant Pascal Wehrlein et cinq secondes devant Mitch Evans et René Rast, que le Britannique a piégé en déclenchant son tour lancé le plus tard possible. Par la suite, avec le passage du Groupe 2, la meilleure marque est tombée dans l'escarcelle d'Oliver Turvey (1'08"4) qui, avec António Félix da Costa (1'08"6), s'est placé devant le pilote Nissan.

C'est alors qu'est arrivé le Groupe 3 (duquel André Lotterer était absent suite à un accident lors des essais libres, sa voiture ayant été trop abimée) qui a fait une razzia sur les places aux avant-postes, Robin Frijns (1'07"8), Tom Blomqvist, Jean-Éric Vergne et Sébastien Buemi prenant respectivement les première, deuxième, quatrième et cinquième positions dans la hiérarchie, ne laissant que Turvey et Da Costa comme pilotes des groupes précédents.

Le Groupe 4, celui profitant en théorie des meilleures conditions de piste et composé des derniers pilotes classés au championnat, n'a pas été en reste en réussissant à placer trois pilotes dans la lutte pour la Super Pole, à savoir Sérgio Sette Câmara, Sam Bird et Nico Müller, ces trois hommes accompagnant dans le top 6 Frijns, Blomqvist et Turvey. Vergne échoue à un souffle, en septième place.

Durant cette Super Pole, Frijns a maintenu son rang de seul pilote capable de passer sous les 1'08 et s'est adjugé la pole position de l'épreuve qui démarrera à 17h30, heure française, avec un chrono de 1'07"8, devant Sette Câmara et Bird.

Saudi Arabia E-Prix de Diriyah 2021 - Qualifications 2

P. Pilote Équipe Temps Écart
1 Netherlands Robin Frijns United Kingdom Virgin Racing 1'07.810  
2 Brazil Sérgio Sette Câmara DRAGON / PENSKE AUTOSPORT 1'08.333 0.523
3 United Kingdom Tom Blomqvist United Kingdom NIO Formula E Team 1'08.367 0.557
4 United Kingdom Sam Bird Jaguar Racing 1'08.384 0.574
5 United Kingdom Oliver Turvey United Kingdom NIO Formula E Team 1'08.424 0.614
6 Switzerland Nico Müller DRAGON / PENSKE AUTOSPORT 1'08.432 0.622
7 France Jean-Éric Vergne China Techeetah 1'08.471 0.661
8 Switzerland Sébastien Buemi France DAMS 1'08.544 0.734
9 United Kingdom Alex Lynn India Mahindra Racing 1'08.632 0.822
10 Portugal António Félix da Costa China Techeetah 1'08.649 0.839

Saudi Arabia E-Prix de Diriyah 2021 - Super Pole 2

P. Pilote Équipe Temps Écart
1 Netherlands Robin Frijns United Kingdom Virgin Racing 1'07.889  
2 Brazil Sérgio Sette Câmara DRAGON / PENSKE AUTOSPORT 1'08.178 0.289
3 United Kingdom Sam Bird Jaguar Racing 1'08.405 0.516
4 United Kingdom Oliver Turvey United Kingdom NIO Formula E Team 1'08.439 0.550
5 United Kingdom Tom Blomqvist United Kingdom NIO Formula E Team 1'08.732 0.843
6 Switzerland Nico Müller DRAGON / PENSKE AUTOSPORT 1'09.060 1.171
partages
commentaires
Mercedes interdit de piste après le crash de Mortara
Article précédent

Mercedes interdit de piste après le crash de Mortara

Article suivant

Mercedes autorisé à courir après l'accident de Mortara

Mercedes autorisé à courir après l'accident de Mortara
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021