Chez Mercedes, Vandoorne n'envisage pas un retour en F1

Stoffel Vandoorne n'a qu'une priorité, retrouver le goût de la victoire. Il compte bien y parvenir avec Mercedes, mais en Formule E.

Chez Mercedes, Vandoorne n'envisage pas un retour en F1

Stoffel Vandoorne a rejoint le championnat tout électrique la saison dernière chez HWA, filiale de la marque à l'étoile, et s'est illustré avec de belles performances, certes rarement concrétisées en raison de problèmes techniques et de quelques erreurs de pilotage. Le Belge a néanmoins signé une pole position et un podium, dominant nettement son coéquipier Gary Paffett, également rookie. Cela a permis à l'ancien pilote McLaren d'obtenir un baquet chez Mercedes pour la première campagne des Flèches d'Argent en FE, aux côtés de Nyck de Vries.

Lire aussi :

Serait-ce le chemin idéal pour un retour en Formule 1 à long terme, que ce soit avec Mercedes où l'une des équipes propulsées par les moteurs allemands ? "Je ne dirais pas que j'y pense actuellement", indique le Champion GP2 2015 à Motorsport.com, lui qui n'a plus gagné depuis la saison 2016 de Super Formula après 31 succès en formules de promotion.

"À vrai dire, j'ai vraiment le sentiment de devoir retrouver la victoire tout d'abord – c'est quelque chose qui me manque depuis quelques années, et disons que mes deux saisons chez McLaren ne m'ont pas aidé. Beaucoup de gens se rappellent les deux mauvaises années que j'ai connues avec eux, mais pour moi, l'objectif est d'être vraiment compétitif et de gagner à nouveau dès que possible. Si j'y parviens, je serai dans une position plus solide. Je pense que la meilleure chance d'accomplir ça, pour moi, est d'être avec Mercedes en Formule E. Je suis donc pleinement focalisé là-dessus."

Stoffel Vandoorne, Mercedes-Benz Formula E, Nyck de Vries, Mercedes-Benz Formula E

Cependant, lorsque nous lui demandons s'il va continuer à travailler sur le simulateur Mercedes F1 en parallèle de son rôle en FE, Vandoorne répond : "Actuellement, je n'en suis pas sûr à 100%, mais je m'attends à ce que ce soit le cas. On verra ; pour l'instant, je travaille sur leur simulateur, au moins jusqu'à la fin de l'année, et on verra ce qui sera sur le radar pour la saison prochaine."

Le plateau de FE est désormais composé de 12 écuries avec l'arrivée de Porsche et le remplacement de HWA par Mercedes. Surtout, il est de plus en plus relevé : la saison passée, pas moins de huit équipes différentes se sont imposées en 13 courses. Que peuvent viser les Flèches d'Argent ? "Personnellement, j'aimerais gagner, ou au moins me battre pour la victoire", déclare Vandoorne. "J'espère que nous aurons le potentiel pour ce faire."

"Mais il est trop tôt pour faire des pronostics. Je préfère garder les pieds sur terre et assurer que nous fassions bien les choses et n'ayons pas de problèmes, puis nous pourrons vraiment construire là-dessus. Mais on verra, l'avenir le dira. Peut-être aurons-nous une bonne surprise à Riyad ; le fait que tout le monde ait un an d'expérience [avec HWA] va vraiment nous aider à avancer plus vite."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
Mahindra se réorganise pour ne plus être "constamment irrégulier"
Article précédent

Mahindra se réorganise pour ne plus être "constamment irrégulier"

Article suivant

Félix da Costa n'a pas peur de défier Vergne "dans son salon"

Félix da Costa n'a pas peur de défier Vergne "dans son salon"
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021