Evans : "Je pensais avoir fait échec et mat"

Compétitif depuis le début de la saison 2017-18 de Formule E, Mitch Evans ne parvient pas toujours à concrétiser. Cela s'est vérifié lors de l'E-Prix de Rome, où le Néo-Zélandais jouait la victoire avant une abrupte descente aux enfers.

Evans : "Je pensais avoir fait échec et mat"
Mitch Evans, Jaguar Racing
La voiture de Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing, Mitch Evans, Jaguar Racing
Sam Bird, DS Virgin Racing, Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing
Mitch Evans, Jaguar Racing & Sébastien Buemi, Renault e.Dams

Auteur de sa meilleure qualification en Formule E avec la troisième place, Mitch Evans s'est maintenu dans cette position lors de la première moitié de la course mais a repris la piste quatrième après la salve d'arrêts au stand.

Evans s'est ensuite aisément défait de Sébastien Buemi et a hérité de la deuxième place quand Felix Rosenqvist a été contraint à l'abandon. Sentant la victoire à sa portée, le pilote Jaguar s'est lancé à l'assaut du nouveau leader Sam Bird, lui imposant une intense pression pendant cinq tours avant de devoir lever le pied, faute d'énergie dans sa batterie : il a même perdu une trentaine de secondes dans le dernier secteur de l'ultime boucle.

"Je vais probablement en tirer quelques leçons au sujet de la course [en FE]", déclare Evans pour Motorsport.com. "Mais je pense qu'au niveau des performances, mon approche et tout le reste pour le week-end de course et les qualifications n'ont pas vraiment besoin de changer. Nous sommes rapides depuis le début de la saison, surtout en qualifications."

"C'est la première fois que je suis capable de me battre pour la victoire, donc c'est une nouvelle expérience pour moi en Formule E. C'était un jeu d'échecs tout au long de la course, vraiment, et je dois avouer que je pensais avoir fait échec et mat, mais malheureusement, ce n'était pas le cas. Je suis dégoûté. Nous étions en position de potentiellement remporter la course – le podium était une certitude."

"J'étais un peu dégoûté par le premier Full Course Yellow car je me suis dit que sur ma stratégie, la dernière chose que l'on veuille, c'est un Safety Car ou un Full Course Yellow : ils gagnent énormément d'énergie grâce à ça, tous les objectifs sont revus à la hausse et on lève le pied plus tard [avant les freinages]. La deuxième neutralisation m'a complètement détruit, car j'avais utilisé beaucoup d'énergie pour rattraper [Bird] et ça l'a complètement sauvé. J'ai eu une opportunité de doubler et j'avais Lucas juste derrière moi – j'ai utilisé bien trop d'énergie dans ce tour et c'était un cercle vicieux à partir de là."

Dépassé par Lucas Di Grassi à deux tours du but, Evans a tout tenté pour sauver le podium face à André Lotterer mais a finalement chuté à la neuvième place, alors qu'il s'efforçait de finir la course malgré son manque d'énergie.

"C'était à un stade où j'étais vraiment en difficulté. Nous nous battions avec acharnement et j'étais vraiment dans le rouge, je souffrais beaucoup à ce stade. Je savais qu'il allait m'avoir mais il fallait que je résiste jusqu'au bout, et malheureusement, quand j'ai franchi la ligne de départ/arrivée pour le dernier tour, je manquais cruellement d'énergie. Cela ne m'a pas du tout amusé, j'ai dû ramper jusqu'à l'arrivée. J'ai marqué des points, mais au final, ce n'est pas le résultat que nous voulions", conclut le Néo-Zélandais.

Septième du championnat avec 43 points au compteur, Evans a en tout cas perdu l'opportunité de se hisser à la quatrième place du classement général, ce qu'une deuxième place aurait pu lui permettre d'accomplir.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

partages
commentaires
"Quelque chose qui cloche" sur la voiture de Buemi ?
Article précédent

"Quelque chose qui cloche" sur la voiture de Buemi ?

Article suivant

La nouvelle Formule E séduit les pilotes lors des essais

La nouvelle Formule E séduit les pilotes lors des essais
Charger les commentaires
Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2 Prime

Pourquoi gagner en Formule E est plus dur qu'en F2

La saison 2021 de Formule E, imprévisible, est restée très ouverte jusqu'à la dernière course. Sacré Champion du monde, Nyck de Vries explique pourquoi sa conquête du titre a été très différente de sa campagne victorieuse en Formule 2 lors de la saison 2019.

Formule E
7 déc. 2021
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021