Montréal officialise sa candidature pour un ePrix

La ville de Montréal au Canada a effectué un pas majeur vers l’organisation d’une course de Formule E.

Les autorités de la ville ont confirmé avoir soumis leur candidature auprès de la FIA à Paris et ont payé les frais d’inscription auprès des organisateurs. Denis Coderre, le maire de Montréal, a confirmé cette nouvelle.

Coderre a assisté à la course de Formule E tenue à Miami en mars et a discuté de la possibilité de cette course avec Jean Todt, le président de la FIA, à l’occasion du Grand Prix du Canada.

 Frais d’inscription payés

Il a approuvé le paiement de la somme de 150 000 dollars à Formula E Holdings pour couvrir les frais d’inscription, et des délégués de la ville ont rencontré les organisateurs de la série à Londres.

Montréal vise une date à l'automne 2016, et l’épreuve pourrait ainsi devenir la manche d’ouverture de la troisième édition du championnat réservé à des monoplaces à propulsion entièrement électrique. L’événement coïnciderait aussi avec les célébrations du 375e anniversaire de fondation de la ville de Montréal.

"Dans le cadre de notre concept de l'électrification, on pense que la Formule E est un événement important pour Montréal, cela prouvera que Montréal est une ville verte et un chef-lieu dans le monde des événements internationaux", a indiqué de maire dans le cadre du comité exécutif mercredi.

La course serait organisée sur un tracé urbain temporaire qui serpenterait autour du stade olympique, ce qui en ferait un décor superbe. On croit que les dirigeants n’ont pas l’intention d'organiser la course sur le circuit Gilles-Villeneuve, théâtre du Grand Prix de Formule 1 du Canada.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Type d'article Actualités
Tags circuit, eprix