Nicolas Prost - Heidfeld "aurait dû regarder"

L'histoire fera le tour des chaumières avec fracas, et comme le dit tristement Nicolas Prost à chaud : "Les gens vont se souvenir que j'ai perdu la première course de Formule E et c'est assez bizarre"

L'histoire fera le tour des chaumières avec fracas, et comme le dit tristement Nicolas Prost à chaud : "Les gens vont se souvenir que j'ai perdu la première course de Formule E et c'est assez bizarre".

Poleman et leader du départ jusqu'au dernier virage du premier ePrix de l'Histoire, le pilote e.dams Renault a offert une fin de course pour le moins inattendue aux spectateurs avides de découvrir la nouvelle série 100% électrique.

En se rabattant sur Heidfeld, auteur d'une tentative de dépassement dans le dernier virage, le pilote français a mis fin à la course des deux autos et n'a pu que se désoler de rentrer bredouille de Pékin, où son team apparaissait comme un favori et que son équipier Sébastien Buemi s'était trouvé neutralisé par un bris d'aileron arrière.

Pour autant, Prost dispose d'une version des évènements très différentes de celle de Nick Heidfeld, et se pose lui aussi en victime de la manœuvre de l'Allemand.

"C'est très décevant. J'ai essayé de le laisser passer, mais il y a eu un contact quand je l'ai vu changer de côté. On avait fait un très bon job et voir tout partir dans le dernier virage est très décevant. Je ne pensais pas qu'il tenterait quelque chose de stupide; je l'ai vu à droite, puis à gauche. Je commençais à tourner, et il a pris ma roue. Je n'ai rien dit car c'est un ami, mais je suis très déçu. Il aurait dû regarder ce dernier virage ; il n'y avait aucune chance de passer à l'intérieur".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Nick Heidfeld , Sébastien Buemi , Nicolas Prost
Type d'article Actualités