Mécontent de sa pénalité, Rowland rejette la faute sur Cassidy

Oliver Rowland ne comprend pas pourquoi il a été pénalisé dans la seconde course de Rome, jugeant son rival responsable de leur accrochage.

Mécontent de sa pénalité, Rowland rejette la faute sur Cassidy

La deuxième course de l'E-Prix de Rome a été marquée par plusieurs accrochages, dont un impliquant Nick Cassidy, parti depuis la pole, et Oliver Rowland. Ce dernier venait d'enclencher son mode attaque, permettant ainsi à Cassidy de passer devant lui en exploitant la meilleure trajectoire, mais l'Anglais a voulu reprendre l'avantage dès le virage suivant, une courbe sur la droite à angle droit. Les deux voitures sont entrées en contact et Cassidy a percuté la barrière de protection.

Lire aussi :

Avec une crevaison à l'arrière droit et un aileron endommagé, le Néo-Zélandais est repassé aux stands et il a abandonné en fin de course, tandis que son rival a franchi la ligne d'arrivée à la neuvième place. Le pilote Nissan e.dams a cependant reçu une pénalité de dix secondes qui l'a fait chuter à la 16e place, une sanction qu'il peine à comprendre.

"Je me suis positionné à l'intérieur, mais je ne voulais pas être totalement à l'intérieur parce que je ne voulais pas l'envoyer dans le mur à la sortie", a expliqué Rowland à Motorsport.com. "J'ai l'impression qu'il a tourné comme si je n'étais pas là. Je ne sais pas vraiment ce que j'aurais dû faire. Je ne peux pas disparaître. J'ai reçu la pénalité, mais je ne sais pas. Selon moi, si quelqu'un est à l'intérieur, on ne peut pas tourner somme s'il n'était pas là. Où devais-je aller ? J'étais à l'intérieur."

Rowland estime que Cassidy est le principal responsable de leur accrochage : "Où est la largeur de voiture que l'on est censé laisser ? Le règlement dit que si on a une partie de sa voiture à la hauteur de l'autre, il faut laisser la place pour une voiture. Je n'étais pas totalement à l'intérieur mais il a tourné comme si je n'étais pas là. Je ne ferai plus ça. Il semble que ce soit un truc de la Formule E."

Lire aussi:

Parti depuis la pole, Nick Cassidy avait déjà connu une mésaventure en tout début de course, en tirant tout droit au premier freinage, le départ ayant été donné derrière la voiture de sécurité en raison des portions humides sur la piste. Le Néo-Zélandais a vite évoqué un problème informatique par radio, avant de revenir sur ses propos. "C'est une réaction de pilote, dans l'instant", a-t-il confié à Motorsport.com. "Il faut analyser ce qu'il s'est passé, c'est une certitude. Ça n'aurait pas dû se passer comme ça."

Dixième après son erreur, Cassidy a gagné des places pour finalement disputer la septième place à Rowland, avec l'issue que l'on connaît. Le pilote Virgin n'a pas effectué les trois activations requises du mode attaque dans cette course, ce qui lui a valu une pénalité de 30 secondes sans la moindre conséquence puisqu'il n'a pas vu l'arrivée.

Propos recueillis par Matt Kew

partages
commentaires
De Vries pénalisé pour une collision avec Bird dans le dernier tour

Article précédent

De Vries pénalisé pour une collision avec Bird dans le dernier tour

Article suivant

Da Costa : "Les meilleurs dépassements de ma vie" à Rome

Da Costa : "Les meilleurs dépassements de ma vie" à Rome
Charger les commentaires