Performance en hausse mais pas de point pour Piquet et Turvey

Les deux pilotes NEXTEV TCR ont connu leur meilleur week-end de la saison 2 pour l'instant, mais l'équipe chinoise n'a, pour la première fois en trois courses, inscrit aucun point.

Il est en effet paradoxal que cette écurie, qui avait remporté le titre pilotes en 2014/2015 avec Nelson Piquet Jr., ait enregistré son premier résultat blanc de la saison 2 – cela alors même que les performances de son nouveau package ont montré une assez nette amélioration.

Si Piquet et son équipier Oliver Turvey s'étaient qualifiés respectivement 18e et 15e à Pékin, puis 16e et 17e à Putrajaya, ils occupaient les 10e et 12e rangs sur la grille de départ à Punta del Este. Mais si l'Anglais, qui a devancé son équipier dans cet exercice pour la deuxième fois en trois manches, a signé le premier top 10 de l'équipe sur la grille, il n'a pu récidiver en course en raison d'une pénalité reçue pour une raison un peu stupide.

Petite cause, grands effets

Ce fut une course décevante après une bonne séance de qualification,” a réagi l'Anglais. “S'élancer dans le top 10 était une belle réussite et le meilleur résultat de la saison pour l'instant.”

Au départ, on a semblé perdre un peu de terrain sur les gars de devant et avons perdu une position. Après quoi, j'ai été en mesure de rester au contact de ceux qui me précédaient jusqu'à notre arrêt au 16e tour.”

D'après le communiqué de l'équipe publié après la course, un problème avec l'écran de chronométrage de l'équipe est à l'origine du problème qui a tout gâché.

Le changement de voiture a été l'un des plus rapides que nous ayons fait de toute la saison mais malheureusement, nous avons quitté le stand quelques dixièmes de seconde trop tôt et j'ai été pénalisé. C'est décevant car sans cette pénalité, nous aurions probablement fini dans les points,” a conclu Turvey, finalement 12e.

Nelson Piquet a été encore plus près d'inscrire des points, cette fois encore en partie grâce à une meilleure gestion de l'énergie qui lui a permis de retarder son changement de voiture jusqu'au 18e tour. Il a intégré le top 10 en ressortant des stands puis dépassé Jean-Éric Vergne pour la 9e place qui allait devenir la 8e un peu plus tard.

La bagarre avec le Français dans la dernière partie de course a été la plus spectaculaire du jour, conclue par une sortie de piste, dans le dernier tour, du Brésilien qui venait de reprendre l'avantage après l'avoir cédé durant quelques secondes à peine.

Quand Vergne m'a attaqué, il est sorti un peu large et j'ai pu le repasser. Nos roues se sont touchées [deux fois] et dans le gauche rapide qui suivait, j'ai perdu le contrôle de la voiture,” a expliqué le Champion en titre, lointain 16e dans la course à sa succession. “Je ne suis pas sûr à 100% de la cause, quelque chose a peut-être cassé quand nos roues se sont touchées, mais la voiture est partie d'un coup et je suis parti dans le mur.”

Je pense qu'on aurait pu finir dans le top 10, ce qui aurait été un bon résultat pour nous aujourd'hui. On a vu dans cette course ce qui nous manquait encore mais aussi là où nous avons progressé. Toute l'équipe veut continuer d'aller en s'améliorant, et travaille très fort pour cela.”

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Punta del Este
Circuit Streets of Punta del Este
Pilotes Nelson Piquet Jr. , Oliver Turvey
Type d'article Actualités
Tags nextev, piquet, punta, turvey