Les pilotes FE contrariés par "la loterie" du réglement pneumatique

Le nouveau règlement des pneus ne fait pas l'unanimité chez les pilotes de Formule E avec de nouvelles limitations jugées "très difficiles".

Les pilotes FE contrariés par "la loterie" du réglement pneumatique

Pour baisser le coût destiné aux gommes notamment, la FIA et la Formule E ont introduit cette saison une réduction de 25% des allocations par week-end de course des pneus Michelin pour tous types de conditions météo. Auparavant, chaque voiture ne pouvait utiliser plus de quatre pneus neufs à l'arrière et quatre pneus neuf à l'avant (soit l'équivalent de deux lots complets) pour chaque manche. Ce nombre a été réduit à trois pour 2021 et reste à quatre pour un week-end de deux courses.

Lire aussi :

Selon l'article 25.3 du nouveau Règlement Sportif de la FIA, si un pilote est victime d'une crevaison pendant les essais libres, l'équipe doit remplacer ce pneu par un autre non utilisé par son coéquipier. Pilote Virgin Racing, Robin Frijns a été victime d'un crash pendant la deuxième séance d'essais libres lors de la course d'ouverture en Arabie saoudite. Il n'avait pas endommagé ses pneus.

Malgré tout, il a déclaré que les nouvelles restrictions "rendent parfois la vie très difficile. Surtout si vous avez un accident en EL1 ou en EL2, vous êtes sur la réserve pour au moins une journée", déclare-t-il. "Nous sommes à 90% de notre temps à rouler sur des circuits urbains. Une erreur peut causer beaucoup de dégâts. En conséquence, c'est assez facile d'endommager le pneu. Cela rend la vie plus difficile."

Le directeur de l'écurie Jaguar Racing, James Barclay, indique à Motorsport.com que "cela a [un gros impact]. Vous devez être beaucoup plus prudent sur vos plans. Vous devez optimiser le pneu et l'utiliser au meilleur moment. C'est un autre élément qu'il faut vraiment prendre en considération. Cela rend le challenge plus délicat pour tout le monde. Quand vous sortez de la trajectoire, vous ne voulez pas endommager vos pneus. Cela en fait une vraie corde raide pour la Formule E comme si elle ne l'était pas déjà assez comme ça. C'est un élément supplémentaire."

Pour la Gen3 mise en place pour la saison 2022-23, lorsque Hankook prendra le relais de Michelin comme seul fournisseur, chaque voiture sera limitée à un jeu de pneus, deux à l'avant et deux à l'arrière, par manche. Sam Bird, vainqueur de la seconde course de l'E-Prix de Diriyah, après s'être accidenté avec Alex Lynn lors de la première, déclare : "Concernant la Gen3... ça promet d'être très difficile. Il est certain que si vous avez un contact avec le mur ou une crevaison, votre journée peut-être très compromise."

Lire aussi :

Jean-Éric Vergne, pilote Techeetah, ajoute : "[Je] n'attends clairement pas la Gen3 impatiemment avec un seul jeu de pneu pour le week-end. Pour être franc, je ne sais pas pourquoi nous avons cette règle. C'est difficile parce que parfois vous n'avez pas de chance et vous avez une crevaison lors du shakedown par exemple. Ça n'est pas contre nous, mais c'est une possibilité. C'est une règle, c'est écrit, vous ne pouvez pas la changer. Mais c'est un peu la loterie."

partages
commentaires
Testez l'accès gratuit Motorsport PRIME sans pub 30 jours

Article précédent

Testez l'accès gratuit Motorsport PRIME sans pub 30 jours

Article suivant

FE : Les futures règles apporteront "un changement radical"

FE : Les futures règles apporteront "un changement radical"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Auteur Matt Kew