Qualifs - Abt en pole avec un top 3 inédit !

Les qualifications de l'ePrix de Mexico ont abouti à un résultat absolument inédit, puisque Daniel Abt a signé la pole position devant Oliver Turvey et Maro Engel sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez.

Groupe 1

C'est sur les chapeaux de roue que cette séance a commencé, avec un groupe alléchant composé de Sam Bird, Sébastien Buemi, Lucas Di Grassi, Mitch Evans et Nick Heidfeld. Buemi a toutefois mis deux roues dans l'herbe à la sortie du premier virage et n'a pu faire mieux que 1'03"409, un chrono à trois dixièmes duquel Di Grassi a échoué !

Contre toute attente, ce sont Nick Heidfeld et Sam Bird qui ont signé les deux meilleurs temps en 1'03"022 et 1'03"099 dans ce groupe, Mitch Evans reléguant même Di Grassi au cinquième rang dès cette première phase des qualifications.

"Comme toujours, c'est dingue d'avoir quatre groupes", commentait un Buemi désabusé. "Je suis le premier, je nettoie la piste pour tout le monde. Je ne sais pas si c'est parce que j'étais le premier, mais je n'avais absolument aucune adhérence. J'aurais peut-être dû attendre pour y aller en dernier."

"C'est un si gros désavantage d'être dans le premier groupe, peut-être davantage ici que dans le reste de l'année. J'ai trouvé la piste très sale."

"Il n'y avait aucune adhérence", confirme Di Grassi. "Je ne comprends vraiment pas, la voiture glissait partout. J'ai fait une erreur dans le dernier secteur, ça m'a coûté deux ou trois dixièmes, mais ça n'explique pas la seconde et demie de différence par rapport aux essais libres." Tous les pilotes du groupe se sont plaint d'une piste plus sale pour l'ouverture de la séance.

Groupe 2

Dans le deuxième groupe, on retrouvait Stéphane SarrazinAntónio Félix da CostaJosé María LópezDaniel Abt et Oliver Turvey. Ces pilotes n'ont pas tardé à éliminer les deux leaders du championnat, Buemi et Di Grassi, de la Superpole.

En effet, Turvey, Abt et López se sont hissés en tête de la hiérarchie, avec un 1'02"712 pour le pilote NextEV NIO. Un scénario qui semble confirmer la théorie de l'évolution de la piste, alors que Félix da Costa et Sarrazin prenaient Buemi en sandwich.

"Les essais libres ont été difficiles ce matin, nous avons dû faire beaucoup de changements de réglages, mais je suis arrivé à faire mon meilleur temps du week-end, c'est génial !" s'exclamait Oliver Turvey, qui fête ses 30 ans aujourd'hui.

"Le classement est très étrange", reconnaît un Abt quelque peu perplexe. "Je n'ai rien contre Oliver, mais ce n'est pas lui que j'imaginais à la première place !"

Groupe 3

Classés respectivement troisième et quatrième au championnat, Nicolas Prost et Jean-Éric Vergne avaient donc l'opportunité de capitaliser sur les soucis rencontrés par Buemi et Di Grassi, associés à Nelson Piquet JrLoïc Duval et Robin Frijns au sein du troisième groupe.

Cependant, Duval a perdu le contrôle de sa Dragon dès le premier virage et a violemment percuté le TecPro, qui a amorti le choc à merveille. Le drapeau rouge a immédiatement été agité.

La séance a repris avec trois minutes au compteur, et Prost s'est avéré plus lent que son coéquipier Buemi, en 1'03"589 ! Frijns et Piquet Jr ont fait encore pire. Seul Vergne a signé un chrono compétitif en 1'02"983, prenant la quatrième place provisoire.

"Loïc a percuté le mur, donc je n'ai même pas fini mon tour", déplore Prost. "Je pense que la voiture était un peu trop froide. C'est très décevant, car cela se présentait bien en EL2, mais nous avons perdu du terrain. La course va être dure, voyons voir ce que nous pouvons faire."

"Nous n'avions qu'un tour. J'ai un peu trop attaqué, et avec ces voitures, dès qu'on attaque trop, on sort de la piste. Nous allons essayer de remonter en course", renchérit Piquet Jr.

Groupe 4

Le dernier groupe était composé de Maro EngelJérôme d'AmbrosioFelix Rosenqvist et Adam Carroll aux côtés d'Esteban Gutiérrez, qui fait ses débuts à domicile. Engel s'est particulièrement illustré en se hissant en SuperPole avec le quatrième chrono en 1'02"974, alors que d'Ambrosio signait un top 10 et que Gutiérrez obtenait une 13e place convaincante pour sa première. Le top 18 se tenait en moins d'une seconde !

"Je ne pense pas que ça ait fait une si grande différence, parce qu'il a fallu attendre longtemps avec le drapeau rouge", remarque d'Ambrosio. "J'ai fait mon meilleur temps du jour en EL1, puis nous avons eu des problèmes en EL2. On a le sentiment qu'il est possible de faire mieux, mais nous n'y sommes pas arrivés. Il faut continuer à travailler. Nous voulons être dans le top 5, mais au moins, c'est mieux que les deux premières courses. C'est certainement un circuit délicat, très poussiéreux."

Le rookie Gutiérrez a-t-il tiré le meilleur de sa voiture ? "Pas vraiment, parce que je n'y suis pas encore habitué. Il me faut vraiment plus de tours pour tirer le meilleur de la voiture, notamment au niveau des freins, c'est un grand défi."

Super Pole

On retrouvait donc Oliver Turvey, Daniel Abt, José María López, Maro Engel et Jean-Éric Vergne dans une Super Pole inédite.

Premier à s'élancer, Vergne a signé un 1'03"202, et était manifestement agacé par le niveau d'adhérence de la piste : "C'est une blague. C'est comme conduire sur de la glace !". En effet, le chrono du Français a été surpassé par Engel en 1'03"045, malgré une légère erreur de ce dernier dans l'ultime chicane. "C'était l'un des pires tours que j'aie faits en Formule E", a ajouté Vergne par la suite, se satisfaisant toutefois de devancer ses principaux rivaux au championnat.

López était bien parti pour signer le meilleur temps mais est également parti à la faute dans la dernière chicane, et a échoué à 0"027 d'Engel (qui, rappelons-le, aura dix places de pénalité sur la grille pour changement de boîte de vitesses).

Abt, en revanche, n'a pas manqué de concrétiser, avec un tour bien plus réussi en 1'02"711. C'était suffisant pour la pole position, même si Turvey s'est hissé en première ligne pour son 30e anniversaire avec un temps de 1'02"867.

"C'est génial !" se délecte Daniel Abt. "Je suis vraiment ravi. Franchement, quand j'ai fait mon tour, j'ai désactivé mes données et je ne me sentais pas si rapide. Je suis vraiment content de mon équipe, un grand merci à elle."

ePrix de Mexico - Qualifications

 PiloteÉquipeTemps
1 germany Daniel Abt  Audi Sport Team Abt 1'02.711
2 united_kingdom Oliver Turvey  NextEV NIO
1'02.867
3 germany Maro Engel  Venturi 1'03.045
4 argentina José María López  DS Virgin Racing 1'03.072
5 france Jean-Éric Vergne  Techeetah 1'03.202
6 germany Nick Heidfeld  Mahindra Racing 1'03.022
7 united_kingdom Sam Bird  DS Virgin Racing 1'03.099
8 portugal António Félix da Costa  Andretti Autosport 1'03.363
9 belgium Jérôme d'Ambrosio  Dragon Racing 1'03.366
10 switzerland Sébastien Buemi  Renault e.dams 1'03.402
11 sweden Felix Rosenqvist  Mahindra Racing 1'03.425
12 france Stéphane Sarrazin  Venturi 1'03.491
13 mexico Esteban Gutiérrez  Techeetah 1'03.509
14 united_kingdom Adam Carroll  Jaguar Racing 1'03.553
15 new_zealand Mitch Evans  Jaguar Racing 1'03.563
16 france Nicolas Prost  Renault e.dams 1'03.589
17 netherlands Robin Frijns  Andretti Autosport 1'03.688
18 brazil Lucas Di Grassi  Audi Sport Team Abt 1'03.690
19 brazil Nelson Piquet Jr NextEV NIO 1'04.082
20 france Loïc Duval  Dragon Racing 1'11.575
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Événement ePrix de Mexico City
Sous-évènement Qualifications
Circuit Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Nelson Piquet Jr. , Lucas Di Grassi , Sébastien Buemi , Oliver Turvey , Nicolas Prost , Esteban Gutiérrez , Jean-Éric Vergne , Daniel Abt
Type d'article Résumé de qualifications
Tags résultats, résumé