Qualifs - Buemi poleman : "J'ai merdé mais je n'ai pas lâché!

C'est le duo Renault e.Dams qui partira de la première grille de l'ePrix de Pékin, alors que Vergne a manqué l'occasion de se battre pour la pole position dans son tour de SuperPole.

Un tour ou deux tours de chauffe et un tour rapide : les pilotes ne disposent que d’une unique occasion sur les six minutes pour réaliser une boucle à 200kW et passer en Superpole.

Le Groupe 1 voit Simona de Silvestro (Andretti Formula E), le Champion en titre Nelson Piquet Jr, (NEXTEV TCR), Daniel Abt (ABT Schaeffler Audi Sport) et Antonio Felix da Costa (Team Aguri) prendre la piste. En dépit de ses efforts, Piquet est vu à la peine immédiatement avec un train arrière ne cessant de se dérober. Auteur d’un tour plus lent de 1’4s que la référence en 1’39.2s d’Abt, le Brésilien échoue en dernière position du groupe.

Le Groupe 2 permet de savoir de quoi sont capables Lucas di Grassi avec la seconde Abt et Nicolas Prost avec la Renault e.Dams, face à Bruno Senna (Mahindra Racing), Nick Heidfeld (Mahindra Racing) et Stéphane Sarrazin (Venturi). La première surprise vient du chrono de Nick Heidfeld, qui parvient à s’intercaler en P2 provisoire, devant Di Grassi et derrière Prost.

Quatre autos font partie du Groupe 3 : Jean-Eric Vergne (DS Virgin Racing), Sébastien Buemi (Renault e.Dams), Jacques Villeneuve (Venturi) et Nathanaël Berthon (Team Aguri). Le Champion du Monde F1 1997 se lance immédiatement dans son tour à pleine puissance, signant le 10ème chrono provisoire. Mais la vraie performance est signée par le triple vainqueur d’ePrix Sébastien Buemi avec un solide 1’37.488s le plaçant P1 grâce à un superbe dernier secteur. Vergne s’intercale entre les deux e.Dams à la seconde position. Piquet a irrémédiablement chuté jusqu’à la 13ème position ; Di Grassi a glissé en P5.

Enfin, le Groupe 4 voit Oliver Turvey (NEXTEV TCR), Robin Frijns (Andretti Formula E), Sam Bird (DS Virgin Racing) et les deux Dragon Racing de Loïc Duval (Dragon Racing) et Jérôme D’Ambrosio se battre pour accéder à la SuperPole réunissant le Top 5 global. D’Ambrosio frotte le mur dès le premier virage de son tour lancé et y endommage légèrement sa monoplace. Malgré cela, le Belge signe le 10ème chrono, derrière son équipier Duval, P8 et Bird, P9.

Les deux Renault e.Dams en SuperPole

Le top 5 de la SuperPole est constitué par Buemi, Vergne, Prost, Heidfeld et Di Grassi, tandis que Sarrazin échoue avec sa Venturi à 0’1s du but. Mahindra dispose de deux autos dans le Top 7 mais Renault e.Dams est le seul team à disposer de ses deux autos dans la phase finale des qualifications.

La séance dure 15 minutes mais chaque pilote ne dispose d'un tour clair et doit prendre la piste l'un après l'autre. L'ordre de passage voit le meilleur temps absolu des séances en groupe passer en dernier. C'est donc Lucas di Grassi qui se lance en premier, avant Heidfeld, Prost, Vergne et Buemi. 

Cette séance se passe notablement sans incident, alors que les pilotes craignaient grandement un drapeau jaune ou un accident pouvant altérer le passage des pilotes les plus rapides en fin de séance.

Agressif, Di Grassi commet une erreur dès le premier secteur et s’excuse dans la radio : "il fallait que j’essaie de tout donner", justifie le Brésilien.

Constant et plus fluide dans son style, Heidfeld boucle son tour devant, avec un solide troisième secteur.

Reconnaissant qu’il n’a "peut-être pas assez attaqué" dans son tour de chauffe en Groupe 2, Prost, poleman ici-même l’an dernier, a appris la leçon et trouve ainsi le grip nécessaire dans le premier secteur visiblement glissant pour ses rivaux. Extrêmement agressif sur les vibreurs et les trajectoires, le Français signe un superbe tour en 1’37.581s, le plaçant 7 dixièmes devant Heidfeld.

Vergne ne parvient pas à faire chauffer ses freins comme il faut dans son tour d'installation. JEV se rate au premier freinage et termine dans l’échappatoire : "Bon sang, mais qu’est-ce qui se passe avec ces freins?", râle le Parisien.

Seul Buemi peut encore jouer la pole position. Le Suisse doit réellement pousser pour espérer aller chercher son équipier. En dépit d'un tour paraissant bien moins fluide que celui de Prost, Buemi sort les grands moyens dans un dernier secteur magistral et signe la pole position! "Yes"!, s'exclame-t-il dans la radio. "J'ai merdé dans le deuxième mais je n'ai pas lâché!"

Sur la grille, Buemi prendra le départ devant Nicolas Prost, Nick Heidfeld, Lucas di Grassi, Jean-Eric Vergne et Stéphane Sarrazin.

Résultats: Qualifications ePrix de Pékin

Pos.PiloteÉcurieVoitureTempsTours
1 Sébastien Buemi  Renault e.Dams Renault Z.E.15 1:37.488 4
2 Jean-Eric Vergne  DS Virgin Racing Virgin DSV-01 1:38.028 4
3 Nicolas Prost  Renault e.Dams Renault Z.E.15 1:38.206 4
4 Nick Heidfeld  Mahindra Racing Mahindra M2ELECTRO 1:38.512 4
5 Lucas di Grassi  ABT Schaeffler Audi Sport ABT Schaeffler FE01 1:38.519 4
6 Stéphane Sarrazin  Venturi Venturi VM200-FE-01 1:38.645 4
7 Bruno Senna  Mahindra Racing Mahindra M2ELECTRO 1:38.761 4
8 Loic Duval  Dragon Racing Venturi VM200-FE-01 1:38.859 4
9 Sam Bird  DS Virgin Racing Virgin DSV-01 1:38.884 4
10 Jérôme d'Ambrosio  Dragon Racing Venturi VM200-FE-01 1:39.058 4
11 Daniel Abt  ABT Schaeffler Audi Sport ABT Schaeffler FE01 1:39.220 3
12 Jacques Villeneuve  Venturi Venturi VM200-FE-01 1:39.665 4
13 Robin Frijns  Andretti Spark SRT_01E 1:39.672 4
14 Simona de Silvestro  Andretti Spark SRT_01E 1:39.681 2
15 Oliver Turvey  NEXTEV TCR NEXTEV TCR FormulaE 001 1:39.734 4
16 Antonio Felix da Costa Team Aguri Spark SRT_01E 1:40.295 3
17 Nathanael Berthon  Team Aguri Spark SRT_01E 1:40.386 4
18 Nelson Piquet Jr.  NEXTEV TCR Formula E Team NEXTEV TCR FormulaE 001 1:40.638 3
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Jacques Villeneuve , Nick Heidfeld , Stéphane Sarrazin , Lucas Di Grassi , Bruno Senna , Loïc Duval , Jérôme d'Ambrosio , Sam Bird , Sébastien Buemi , Simona De Silvestro , Oliver Turvey , Nicolas Prost , Nathanaël Berthon , António Félix da Costa , Robin Frijns , Jean-Éric Vergne , Daniel Abt
Type d'article Résumé de qualifications
Tags superpole