Qualifs - D'Ambrosio en pole, Buemi et Piquet à la faute

Le pilote belge du Dragon Racing a décroché sa deuxième pole position de la saison, tandis que le leader du championnat est une nouvelle fois parti à la faute. Résumé.

Qualifs - D'Ambrosio en pole, Buemi et Piquet à la faute
Bruno Senna, Mahindra Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Sam Bird, DS Virgin Racing Formula E Team
La voiture de Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team aux vérifications techniques
Mike Conway, Venturi
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Nicolas Prost, Renault e.Dams
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team
Loic Duval, Dragon Racing
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team
Simona de Silvestro, Amlin Andretti Formula E Team
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Sébastien Buemi, Renault e.Dams, Loic Duval, Dragon Racing et Stéphane Sarrazin, Venturi
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team
Jean-Eric Vergne, DS Virgin Racing Formula E Team
Bruno Senna, Mahindra Racing
Salvador Duran, Team Aguri

Premier groupe

Dans ce premier groupe, les quatre pilotes en lice se tiennent en trois dixièmes au terme de leur unique tentative, avec le meilleur chrono provisoire pour Jean-Éric Vergne en 1'04"268. Le Français n'est toutefois pas forcément satisfait de sa prestation : "J'aurais pu aller un peu plus vite, mais en prenant le risque de faire des erreurs."

Le constat de ce début de qualifications concerne surtout l'évolution de la piste, qui a changé entre les Essais Libres et la suite de la journée. "Ce n'est pas un mauvais tour mais il y a moins d'adhérence en piste que ce matin", confirme Loïc Duval, alors provisoirement second. "Ce n'est pas une piste difficile à apprendre, mais ce n'est pas facile d'y piloter. On n'est pas sur un circuit en ville comme d'habitude, mais c'est très bosselé et physiquement difficile."

Deuxième groupe

On retrouve dans le deuxième groupe les deux protagonistes qui animent la tête du championnat, avec le leader Sébastien Buemi et Lucas di Grassi, séparés par quatre points avant cette manche. C'est toutefois Jérôme d'Ambrosio, dans ce quatuor relevé, qui lance le premier les hostilités. Tandis que Bruno Senna commet une erreur et ne boucle pas son tour rapide après avoir heurté les protections, c'est Buemi qui accroche la pole provisoire avec six dixièmes d'avance sur le temps de Vergne.

Ce dernier est également dépassé par Di Grassi et D'Ambrosio. Dans son tour de rentrée au stand, Buemi n'hésite pas à donner quelques informations importantes pour son coéquipier Nicolas Prost, notamment au sujet du passage de la dernière chicane. "C'est sûrement l'un des circuits les plus difficiles, on ne s'y attendait pas vraiment", lâche d'Ambrosio à sa descente de baquet. "C'est un défi mais c'est intéressant pour le spectacle."

Troisième groupe

Prost, Abt, da Costa, de Silvestro et Turvey sont les suivants à s'élancer. Nicolas Prost se hisse en deuxième position à deux dixièmes de son coéquipier. António Félix da Costa tente une stratégie décalée en s'élançant un peu plus tard pour être le dernier en piste, mais ne parvient pas pour autant à atteindre le top 5 qualificatif pour la Superpole. C'est en revanche le cas pour Daniel Abt, cinquième provisoire, qui éjecte Vergne du quintette. 

Quatrième groupe

Le dernier groupe de la séance est interrompu par drapeau rouge dès la première minute, après la sortie de piste impressionnante de Nelson Piquet Jr au premier virage. Toutes roues bloquées, le Champion en titre tire tout droit à la chicane et pulvérise les barrières de tec-pro. "Je vais bien, j'ai poussé les limites de la voiture, et je pense que je les ai trouvées ! Mes mécanos sont bons, ils vont faire au maximum, et j'espère qu'on aura la voiture prête à temps pour la course", admettra le Brésilien après la séance. 

Après un long délai nécessaire pour nettoyer la piste, le chrono est relancé à 6 minutes pour permettre aux quatre derniers pilotes de prendre part à la séance. Favori de ce dernier paquet, Sam Bird réalise un tour moyen et un mauvais dernier secteur pour prendre la 11e place, qui le prive de disputer la Superpole. Buemi, Prost, di Grassi, D'Ambrosio et Abt sont donc les cinq pilotes en lice pour aller chercher la meilleure place sur la grille. 

Superpole

Premier à prendre la piste, Abt signe un chrono de 1'04"335, sur une piste dont on ignore alors encore l'évolution réelle. D'Ambrosio est immédiatement plus rapide et vient couper la ligne avec pas moins de 6 dixièmes d'avance sur l'Allemand, au terme d'un tour durant lequel il a ostensiblement attaqué de bout en bout. 

Dans cette chasse à la pole, di Grassi est en retrait dans le premier secteur avant de prendre l'avantage dans le second. Mais le dernier virage est mal négocié par le Brésilien, qui concède finalement trois dixièmes à D'Ambrosio. Les deux pilotes Renault e.dams sont les derniers en piste, mais Prost ne parvient pas à améliorer la référence. Le Français se hisse toutefois entre d'Ambrosio et di Grassi. 

Pour Buemi, l'histoire se répète avec une nouvelle erreur commise dans son tour rapide. Le leader du championnat échoue ainsi au cinquième rang et abandonne la pole à d'Ambrosio, qui avait déjà décroché la timbale en qualifications à Punta del Este. 

Le départ de l'ePrix de Mexico sera donné à 23 heures.  

Formule E - ePrix de Mexico - Qualifications
P.PiloteÉcurieTemps
1 Jérôme d'Ambrosio Dragon Racing 1:03.705
2 Nicolas Prost Renault e.dams 1:04.013
3 Lucas di Grassi ABT Audi Sport 1:04.023
4 Daniel Abt ABT Audi Sport 1:04.335
5 Sébastien Buemi Renault e.dams 1:05.183
6 Jean-Éric Vergne DS Virgin Racing 1:04.268
7 António Félix da Costa Team Aguri 1:04.371
8 Loïc Duval Dragon Racing 1:04.492
9 Nick Heidfeld Mahindra 1:04.523
10 Stéphane Sarrazin Venturi 1:04.583
11 Sam Bird DS Virgin Racing 1:04.594
12 Simona de Silvestro Andretti 1:04.606
13 Robin Frijns Andretti 1:04.959
14 Mike Conway Venturi 1:05.108
15 Salvador Duran Team Aguri 1:05.452
16 Oliver Turvey NEXTEV TCR 1:06.166
17 Bruno Senna Mahindra 1:07.724
18 Nelson Piquet Jr. NEXTEV TCR 0:00.000
partages
commentaires
Essais libres 2 - Buemi décidément intraitable

Article précédent

Essais libres 2 - Buemi décidément intraitable

Article suivant

Course - Di Grassi vainqueur, duel électrique sur le podium !

Course - Di Grassi vainqueur, duel électrique sur le podium !
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021