Qualifs - Di Grassi en pole, Buemi pénalisé !

partages
commentaires
Qualifs - Di Grassi en pole, Buemi pénalisé !
Par :

Lucas Di Grassi a décroché la pole position pour la première course de l'ePrix de Montréal, tandis que son rival pour le titre, Sébastien Buemi, ne partira que douzième.

Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport, devance Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport
La voiture de Sébastien Buemi, Renault e.Dams, est rapportée au stand après l'accident
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team, devance Jean-Eric Vergne, Techeetah
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Adam Carroll, Jaguar Racing
Tom Dillmann, Venturi
Jose Maria Lopez, DS Virgin Racing
Maro Engel, Venturi
Mitch Evans, Jaguar Racing
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Les équipes Renault e.dams et Abt Audi se préparent dans les stands
Nelson Piquet Jr., NEXTEV TCR Formula E Team
Oliver Turvey, NEXTEV TCR Formula E Team
Nick Heidfeld, Mahindra Racing
Alain Prost discute avec Nicolas Prost, Renault e.Dams

Dans le décor de Montréal pour la première fois de son Histoire, le plateau de la Formule E bénéficiait de bonnes conditions ce samedi à l'heure des qualifications. Favori du premier groupe après son doublé de New York, Sam Bird n'a pourtant pas émergé en tête de la première partie de qualifications, dépassé par Loïc Duval et Daniel Abt. Le Français de Dragon Racing a ainsi réalisé le chrono de référence en 1'23"999, tandis que Nelson Piquet Jr et Jérôme d'Ambrosio ont complété le premier groupe.

Les pronostics ont de nouveau été déjoués dans le second groupe, où l'on attendait Nicolas Prost. Le Français a bien fait mieux que Loïc Duval en 1'23"239, mais le pilote Renault e.dams a vu son compatriote Stéphane Sarrazin le devancer d'un dixième, le pilote Techeetah fixant la nouvelle référence en 1'23"138.

Dix places de pénalité pour Buemi !

En ce week-end de grande finale du championnat, tous les yeux étaient cependant tournés vers un troisième groupe de rêve, avec les deux candidats au titre, Sébastien Buemi et Lucas di Grassi, rassemblés aux côtés de Felix Rosenqvist, Jean-Éric Vergne et Mitch Evans. Sa sortie de piste spectaculaire en essais libres n'aura pas affecté la confiance du leader du championnat, auteur d'un temps suffisant pour battre la référence de Sarrazin. Et pourtant… quelques instants plus tard, Lucas Di Grassi faisait mieux, battant le chrono de Buemi de 27 millièmes de seconde, en 1'23"026 ! 

Tom Dillmann, Maro Engel, Nick Heidfeld, Adam Carroll et Oliver Turvey ont conclu la phase de groupes des qualifications, sans qu'aucun d'entre eux ne vienne intégrer le top 5 permettant d'accéder à la Super Pole, mettant donc aux prises Di Grassi et Buemi, accompagnés de Sarrazin, Rosenqvist et Prost. Le tout avec une obligation de résultat pour le Suisse, pénalisé de dix places sur la grille de départ pour un changement de batterie consécutif à son crash en essais libres.

Di Grassi en costaud

Premier à s'élancer lors de la Super Pole, Nicolas Prost a fixé la barre avec un chrono de 1'23"330. Un temps pas approché par Felix Rosensvist, relégué à une seconde au volant de sa Mahindra. Très en verve, Stéphane Sarrazin a en revanche frappé fort en prenant la pole position provisoire à son compatriote pour 151 millièmes de seconde, avant le passage des deux prétendants au titre. 

Malgré le poids de la pénalité sur ses épaules, le leader du championnat n'a pas tremblé en s'emparant à son tour du meilleur temps en 1'23"065. Insuffisant tout de même pour résister à un Di Grassi décidément intenable, auteur de la pole position avec 196 millièmes d'avance ! Le Brésilien sort donc vainqueur de ce premier round qui, en plus de le placer en pole pour la première course, lui offre trois points qui réduisent l'écart à sept unités.

"C'est vraiment génial", se réjouit le poleman. "J'ai fait de mon mieux, comme je vous le dis depuis des dizaines d'interviews ! J'ai même amélioré mon chrono en Super Pole. Je suis très content du travail que j'ai accompli, mais ce n'est que la première partie. Nous partons du bon pied, mais le week-end est long. Tout le top 6 ou le top 7 peut être une menace en course. Cela dépend beaucoup de la gestion de l'énergie notamment. Il faut franchir le drapeau à damier en premier pour avoir quelque chose à célébrer."

Buemi, quant à lui, partira donc 12e. "Lucas a fait la pole position, bien joué à lui", a réagi le Suisse. "Maintenant, assurons-nous que la voiture soit prête à temps pour la course et nous verrons. Nous partons 12e, ce n'est pas la fin du monde. Nous verrons ce que nous pourrons faire en course. Je n'ai rien à perdre. Je pars derrière, il faut qu'il fasse une course parfaite parce qu'il a l'avantage, maintenant. Il faut que j'attaque autant que possible pour marquer autant de points que possible."

 ePrix de Montréal I - Qualifications

ClaPiloteÉquipeTemps
1 brazil Lucas Di Grassi   Audi Sport Team Abt 1'22.869
2 switzerland Sébastien Buemi   Renault e.dams 1'23.065
3 france Stéphane Sarrazin   Techeetah 1'23.179
4 france Nicolas Prost   Renault e.dams 1'23.330
5 sweden Felix Rosenqvist   Mahindra Racing 1'24.351
6 france Jean-Éric Vergne   Techeetah 1'23.398
7 new_zealand Mitch Evans   Jaguar Racing 1'23.532
8 united_kingdom Adam Carroll   Jaguar Racing 1'23.869
9 united_kingdom Oliver Turvey   NextEV NIO 1'23.923
10 france Tom Dillmann   Venturi 1'23.931
11 france Loïc Duval   Dragon Racing 1'23.999
12 germany Daniel Abt   Audi Sport Team Abt 1'24.302
13 netherlands Robin Frijns   Amlin Andretti 1'24.622
14 germany Nick Heidfeld   Mahindra Racing 1'24.769
15 portugal António Félix da Costa   Amlin Andretti 1'24.805
16 argentina José María López   DS Virgin Racing 1'25.297
17 germany Maro Engel   Venturi 1'25.369
18 united_kingdom Sam Bird   DS Virgin Racing 1'25.770
19 brazil Nelson Piquet Jr.   NextEV NIO 1'26.165
20 belgium Jérôme d'Ambrosio   Dragon Racing 1'36.580
EL - Prost en tête, Buemi détruit sa monoplace

Article précédent

EL - Prost en tête, Buemi détruit sa monoplace

Article suivant

La grille de départ de l'ePrix de Montréal

La grille de départ de l'ePrix de Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement ePrix de Montréal
Lieu Rues de Montréal
Auteur Basile Davoine