"Quelque chose qui cloche" sur la voiture de Buemi ?

partages
commentaires
Par : Alex Kalinauckas
17 avr. 2018 à 11:45

Après avoir joué le podium lors de l'E-Prix de Rome, Sébastien Buemi a dû se contenter de la sixième place. Le pilote Renault e.dams et son équipe cherchent la cause du manque de performance de sa seconde monture.

Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Mitch Evans, Jaguar Racing & Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Sébastien Buemi, Renault e.Dams

Cinquième sur la grille de départ de l'E-Prix de Rome, Sébastien Buemi a rétrogradé au sixième rang au départ avant de s'emparer de la troisième place suite à la salve d'arrêts au stand. Cependant, bien moins véloce en deuxième moitié de course, le Suisse a progressivement perdu du terrain pour tomber à la septième position, ne récupérant la sixième place que grâce au dernier tour en roue libre de Mitch Evans.

"Je sentais que la voiture se comportait bien et je n'étais que cinq secondes derrière Bird après le premier relais", commente Buemi. "Mais nous avons consommé trop d'énergie et nous devons comprendre ce qui n'a pas fonctionné. Nous n'avons pas encore analysé les données, mais nous espérons trouver quelque chose d'anormal qui explique pourquoi."

Renault e.dams est également perplexe quant au manque de rythme affiché en seconde partie d'épreuve et va désormais s'atteler à chercher des réponses d'ici la manche parisienne, qui a lieu dans une dizaine de jours.

"Nous avions la même stratégie que Bird, mais comme Buemi a été obligé d'attaquer fort avec Oliver Turvey et de se défendre face aux autres [en début de course], il a beaucoup plus consommé que ce qui était prévu, donc nous n'avons pas pu faire un tour supplémentaire [dans le premier relais]", explique Jean-Paul Driot, copropriétaire de Renault e.dams, pour Motorsport.com.

"En plus, par la suite, nous avons été obligés de nous battre, tandis que Bird avait toujours la piste libre, donc c'était plus facile [pour lui]. C'est pourquoi nous avons eu un problème et nous manquions également d'énergie – nous ne comprenons pas pourquoi, donc nous sommes en train d'analyser les données."

"À Punta del Este, cela fonctionnait bien ; ici, il y avait peut-être un problème avec l'énergie sur la seconde voiture, car ce n'est pas normal. Même sous Full Course Yellow, Evans revenait, donc il y a quelque chose qui cloche quelque part. Nous devons non pas repartir d'une feuille blanche mais revenir sur le bon chemin pour retrouver les avant-postes."

Sorti très large à l'épingle lors de la Super Pole, Buemi a alors perdu l'opportunité d'une place en première ligne, ce qui aurait pu changer la physionomie de sa course.

"Buemi a commis une légère erreur en Super Pole. Je ne pense pas qu'il aurait surpassé [Felix] Rosenqvist, qui était vraiment rapide. Mais nous aurions dû être en première ligne. En course, si nous avions été devant, nous aurions peut-être changé notre stratégie et fait un tour de plus comme nous le faisons parfois. Le pourcentage d'énergie restante aurait presque convenu pour nous", conclut Jean-Paul Driot.

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

Prochain article Formule E
Evans : "Je pensais avoir fait échec et mat"

Article précédent

Evans : "Je pensais avoir fait échec et mat"

Article suivant

NIO remplace Filippi par Ma à l'E-Prix de Paris

NIO remplace Filippi par Ma à l'E-Prix de Paris

À propos de cet article

Séries Formule E
Événement E-Prix de Rome
Lieu Circuito Cittadino dell'EUR
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes DAMS
Auteur Alex Kalinauckas
Type d'article Actualités