Formule E
17 janv.
-
18 janv.
Événement terminé
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
20 jours
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
33 jours
C
E-Prix de Sanya
20 mars
-
21 mars
Prochain événement dans
55 jours
C
E-Prix de Rome
03 avr.
-
04 avr.
Prochain événement dans
69 jours
17 avr.
-
18 avr.
Prochain événement dans
83 jours
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
98 jours
C
E-Prix de Jakarta
05 juin
-
06 juin
Prochain événement dans
132 jours
C
E-Prix de Berlin
20 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
E-Prix de New York
10 juil.
-
11 juil.
Prochain événement dans
167 jours
C
E-Prix de Londres I
25 juil.
-
25 juil.
Prochain événement dans
182 jours
C
E-prix de Londres II
26 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
183 jours

Rosenqvist : "Je priais pour que ma seconde voiture soit prête"

partages
commentaires
Rosenqvist : "Je priais pour que ma seconde voiture soit prête"
Par :
14 janv. 2018 à 15:02

Nouveau leader du championnat de Formule E, Felix Rosenqvist révèle que Mahindra a tout juste fini de reconstruire sa seconde voiture à temps pour remporter la victoire à Marrakech.

Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing, lors de la conférence de presse
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Le vainqueur Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing
Le vainqueur Felix Rosenqvist, Mahindra Racing sur le podium
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing

L'équipe a découvert un problème de batterie avant le départ de la course, ce qui lui a à peine laissé le temps d'effectuer un changement qui prend habituellement au moins une heure.

Rosenqvist a pris le départ au volant de l'autre monoplace et en a changé 25 minutes après l'extinction des feux – une heure auparavant, le Suédois affirme que sa voiture était "à moitié démontée".

"Je priais pour que ma seconde voiture soit prête", déclare-t-il. "Les gars m'ont dit qu'ils avaient arrêté de travailler dessus un tour avant l'arrêt au stand, donc un très grand merci à Mahindra de l'avoir remontée si vite. Et elle était géniale !"

Rosenqvist a également dû surmonter des essais libres difficiles, où il était "très en difficulté" et "aurait signé pour le milieu de tableau", avant que son équipe ne fasse une avancée notable au niveau du fonctionnement des pneus.

Cela lui a permis de se qualifier troisième avant de doubler Sam Bird lorsque le pilote DS Virgin a connu une brève perte de puissance à cause d'un problème de boîte de vitesses. La saison dernière, Sébastien Buemi avait doublé Rosenqvist pour la victoire ; cette fois, c'est l'inverse qui s'est produit, le pilote Mahindra ayant dépassé la Renault e.dams pour remporter son troisième succès en Formule E et s'emparer de la tête du championnat.

"C'est marrant comme ça s'est inversé par rapport à l'an dernier entre lui et moi", ajoute Rosenqvist pour Motorsport.com. "C'est cool de pouvoir se sentir bien plus calme dans la voiture quand on revient un an plus tard.  On a tellement plus de capacité cognitive pour étudier ses outils, le tableau de bord et voir où on est, mettre un peu de perspective sur toute la course puis juste réaliser la manœuvre parfaite. C'était vraiment cool de revenir et de faire ça."

Pour ce dépassement décisif, Rosenqvist a tassé Buemi en ligne droite avant de freiner plus tard à l'approche du virage 7, malgré la poussière qui se trouvait sur sa trajectoire.

"C'était très glissant en piste, c'est sûrement pour ça que la voiture était instable. Une fois que je l'ai doublé, je me suis rendu compte que j'y étais parvenu parce qu'il avait moins d'énergie, et je pense qu'il a été suffisamment intelligent pour ne pas tout risquer pour ça. Ce n'était pas le dépassement le plus dantesque, disons", conclut-il.

 
Article suivant
Rookie Test - Di Resta en tête à mi-journée

Article précédent

Rookie Test - Di Resta en tête à mi-journée

Article suivant

Rookie Test - Müller atomise la concurrence

Rookie Test - Müller atomise la concurrence
Charger les commentaires