Sarrazin - Le premier podium de Venturi, "un grand soulagement"

Avant la course, le Gardois avait promis à son équipe de ne pas terminer au-delà de la deuxième place. Il a tenu parole, terminant en dauphin de Lucas di Grassi.

Sarrazin - Le premier podium de Venturi, "un grand soulagement"
Stéphane Sarrazin, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi
Le 2e Stéphane Sarrazin, Venturi
Stéphane Sarrazin, Venturi
Le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport, le deuxième, Stéphane Sarrazin, Venturi, le troisième, Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport
Stéphane Sarrazin, Venturi
Podium : le vainqueur Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport, le deuxième, Stéphane Sarrazin, Venturi, le troisième, Daniel Abt, ABT Schaeffler Audi Sport

Le quatrième chrono de Stéphane Sarrazin en Superpole n'était pas son meilleur résultat cette saison dans cet exercice puisqu'il avait déjà signé le deuxième meilleur chrono à Putrajaya. Il avait également obtenu le quatrième chrono dans la phase finale des qualifications à Buenos Aires, également, la différence étant qu'il s'est élancé finalement de l'intérieur de la seconde ligne en Californie – suite à l'annulation des temps du poleman, António Félix da Costa, en raison de pressions de pneus trop basses sur sa monoplace du Team Aguri.

Sarrazin, qui avait déjà obtenu deux cinquièmes places en course lors des mêmes manches de Putrajaya et Buenos Aires, est cette fois parvenu non seulement à ne pas perdre de place par rapport au départ, mais aussi à améliorer sa position pour terminer deuxième à la faveur d'un petit problème pour Sam Bird au freinage du virage n°5.

Nous sommes très heureux”, a dit le pilote français, dont on ne compte plus le nombre de disciplines du sport auto dans lesquelles il a obtenu un podium. “Nous avons été tant de fois très près de la victoire depuis le lancement de la Formule E. Aujourd'hui c'est un grand soulagement, et une grande joie – tout s'est bien déroulé pour nous. Mes voitures étaient rapides, efficaces, fiables et notre équipe a agi génialement au stand.”

Ce premier podium pour l'écurie basée à Monaco depuis le début de son engagement en Formule E, l'année dernière lors du lancement de la catégorie, a été obtenu qui plus est en présence de son propriétaire, Gildo Pastor, venu assister en famille à la sixième manche de la saison.

Je suis tellement heureux. L'équipe Venturi a fait un travail parfait aujourd'hui [samedi]”, a réagi ce dernier. “Nous avons toujours su que nous avions un excellent moteur et un excellent groupe propulseur, mais aussi une équipe qui continue de grandir et d'apprendre dans cet environnement spécifique en sport mécanique. Nous avons obtenu notre premier podium, et nos deux pilotes ont inscrit des points [Mike Conway terminant à la dixième place] – c'est génial.”

Nous avons encore à apprendre, et un long chemin à parcourir, mais c'est vraiment merveilleux de voir que nous sommes compétitifs et que notre dur travail a payé.”

Pastor n'a pas manqué de rappeler que “c'est la seconde fois consécutive que Venturi Automobiles, en tant que constructeur, monte sur le podium après la victoire de Dragon [avec Jérôme d'Ambrosio] à Mexico.”

Et Sarrazin, remonté du même coup de la huitième à la cinquième place du Championnat, de conclure : “Ça fait vraiment du bien d'être enfin sur le podium. Nous sommes tous très contents – de plus, c'était l'anniversaire de Gildo [Pastor] vendredi, et il a fait tellement pour cette équipe, il a été tellement patient, que c'est un sentiment génial d'avoir pu lui offrir ce spectacle aujourd'hui.”

partages
Buemi - "J'ai commis une erreur"

Article précédent

Buemi - "J'ai commis une erreur"

Article suivant

Bird "dégoûté" de ne pas être "premier ou deuxième"

Bird "dégoûté" de ne pas être "premier ou deuxième"
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente Prime

Exit Audi et BMW : la Formule E se doit d'être plus pertinente

Les départs d'Audi et BMW de la Formule E représentent le premier gros revers de la discipline qui se targuait jusqu'à présent d'être la destination de choix pour les constructeurs automobiles concentrés sur l'électrique – même si la discipline a le plus grand mal à intégrer les constructeurs japonais à son concept ,malgré des appels du pied constants et insistants. Désormais, il faut aussi contenir la fuite des autres.

Formule E
6 déc. 2020