La Formule E en Suisse ? Le contrat porte sur 9 ans

Le promoteur de l'E-Prix qui aura lieu le 10 juin prochain à Zurich dévoile ses attentes au sujet d'un événement qui réintroduira les courses dans la Confédération helvétique, après une absence qui dure depuis 1954.

La Formule E en Suisse ? Le contrat porte sur 9 ans
E-Mobil Züri, lac de Zürich
E-Mobil Züri, Hardbrücke Zürich
Pascal Derron, CEO de la société de promotion Swiss E-Prix Operations AG
Tracé du Zurich ePrix
Edoardo Mortara, Venturi Formula E Team
Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Edoardo Mortara, Venturi Formula E Team
Le troisième, Sébastien Buemi, Renault e.Dams
Pascal Derron, CEO de la société Swiss ePrix Operations
Sonnette de la société suisse ePrix Operations
Panneau de signalisation Swiss ePrix

Dans quatre mois, la Formule E atterrira en Suisse pour un rendez-vous très attendu. Motorsport.com a rencontré le promoteur de l'ePrix, Pascal Derron, PDG de la société Swiss E-Prix Operations AG basée à Frauenfeld, afin de lui poser quelques questions en vue de l'événement.

L'interview vidéo a eu lieu dans un bureau loué pour l'occasion au numéro 10 de la Splügenstrasse, un "appartement" au rez-de-chaussée, situé non loin du futur circuit urbain de Zurich qui accueillera la course le 10 juin.

Vous avez décidé de planifier la course le dimanche au lieu du samedi. Pensez-vous que ce choix sera imité par d'autres à l'avenir ?

Non, je ne pense pas que cela aura un impact significatif. Nous l'avons fait uniquement pour des raisons logistiques. Nous traverserons le centre-ville, nous avons donc tenté de limiter autant que possible les inconvénients que cela représente pour la ville.

Que pensez-vous du tracé que vous avez dessiné ?

Il est merveilleux ! En particulier, il y a quelques virages intéressants tels que l'épingle et les deux zones rapides où les pilotes atteindront les 200 km/h. De plus, ils devront piloter dans des rues étroites qui vont leur compliquer la tâche.

La course de Zurich sera-t-elle un événement unique ou y aura-t-il d'autres éditions ? Pensez-vous qu'elle pourrait provoquer l'apparition d'autres courses automobiles en Suisse ?

Nous avons signé un contrat portant sur neuf ans avec la Formule E. Nous pensons donc que cela pourrait inciter d'autres disciplines à arriver en Suisse.

Pensez-vous que, grâce à la présence de deux pilotes suisses sur la grille, il pourrait y avoir deux manches suisses en FE ? Genève a déjà été évoqué par le passé...

C'est très difficile de répondre à cela. Pour l'instant, concentrons-nous sur Zurich. Si tout se passe bien, nous pourrons nous pencher sur la deuxième édition, puis qui sait ce qu'il arrivera.

Y aura-t-il des courses annexes cette année, durant le week-end de l'E-Prix ? Y aura-t-il un événement promotionnel dans le pays ? Avez-vous songé à organiser quelque chose dans la Principauté du Liechtenstein ?

Nous aurions aimé, mais avec des délais aussi courts, nous avons préféré nous concentrer sur l'événement principal. L'année prochaine, cependant, je suis sûr que nous allons organiser quelque chose de différent.

Avec l'E-Prix de Zurich et l'arrivée en Formule E de grandes marques suisses telles que Julius Bär et ABB, pensez-vous que la Suisse a entamé un processus de développement de son rôle dans le sport automobile ?

Absolument. Le fait que les compétitions soient de nouveau autorisées est déjà positif en soi. De plus, savoir que des marques importantes telles que celles que vous mentionnez sont impliquées dans le sport automobile électrique ne peut que représenter une avancée vers l'avenir.

Suite aux discussions ayant lieu autour de la suppression des grid girls, comptez-vous également engager des grid kids ?

Je vous le confirme, ce seront des enfants.

Quel genre de public vous attendez-vous à voir dans les tribunes ?
Beaucoup de familles, ainsi que de nombreux amoureux du sport automobile et des innovations. En résumé, je crois que nous aurons un public assez varié.

partages
commentaires
Championnats - Vergne creuse l'écart
Article précédent

Championnats - Vergne creuse l'écart

Article suivant

Rosenqvist : "Comme si quelqu'un avait éteint" ma voiture

Rosenqvist : "Comme si quelqu'un avait éteint" ma voiture
Charger les commentaires
Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques Prime

Les quatre roues motrices, idéales pour les bolides électriques

Les courses sur circuit favorisent traditionnellement les tractions ou les propulsions. Cependant, pour les championnats électriques, une répartition équitable de la puissance est parfaite.

Formule E
15 oct. 2021
Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi Prime

Le naufrage de Trulli GP, narré par sa victime Vitantonio Liuzzi

Après que sa carrière en Formule 1 a tourné court, Vitantonio Liuzzi a tenté de trouver un second souffle en Formule E. Malgré des débuts prometteurs, une décision catastrophique de Trulli GP l'a stoppé net sur sa lancée.

Formule E
6 oct. 2021
Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E Prime

Les problèmes révélés par le départ de Mercedes de la Formule E

Le retrait de Mercedes de la Formule E à la fin de la saison 2022 contribuera au grand vide laissé par les autres constructeurs Audi et BMW, eux aussi sur le départ. Bien que l'équipe puisse rester en place sous une autre forme, la sortie du nouveau Champion des constructeurs souligne les problèmes actuels de la Formule E.

Formule E
22 août 2021
Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire Prime

Pourquoi Audi avait à la fois tort et raison sur la faille réglementaire

Avec le retrait imminent d'Audi en Formule E, l'équipe n'avait rien à perdre à Londres en tentant de propulser Lucas di Grassi en tête de la course, en l'appelant au stand sous régime de voiture de sécurité. Le mépris envers l'équipe, qui a fait passer la gloire avant l'éthique, devrait plutôt être dirigé vers le règlement qui a permis une telle manœuvre.

Formule E
1 août 2021
Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs Prime

Le fiasco de la Formule E à Valence sape le talent des ingénieurs

Malgré les tentatives de présenter la farce de Valence comme un échec des équipes à bien anticiper la situation, la Formule E et la FIA ne peuvent échapper aux critiques, surtout au moment où elles veulent assurer la présence à long terme des constructeurs.

Formule E
28 avr. 2021
Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E Prime

Comment la "blague" de l'E-Prix de Valence a terni l'image de la Formule E

L’E-Prix de Valence était très attendu ce week-end, puisqu’il s’agissait de la première course du championnat organisée sur un circuit permanent. Mais après une première épreuve marquée par une réduction d’énergie et avec seulement neuf pilotes classés, la Formule E se retrouve une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Formule E
26 avr. 2021
Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E Prime

Ce début de saison plus controversé que jamais pour la Formule E

La nouvelle saison du Championnat du monde de Formule E a commencé un peu plus tard que prévu en Arabie saoudite, mais le temps perdu a clairement été rattrapé avec de multiples rebondissements sur la piste et en dehors. Pour bien des raisons, c'était une manche d'ouverture explosive, et cela pourrait avoir des répercussions.

Formule E
9 mars 2021
L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E Prime

L'enjeu crucial de la nouvelle saison de Formule E

La saison de Formule E à venir est peut-être la plus importante depuis sa création, et pas simplement car c'est la première en tant que Championnat du monde. DS Techeetah a survolé la dernière campagne en date, mais celle qui commencera ce week-end en Arabie saoudite pourrait renouer avec le suspense.

Formule E
25 févr. 2021