Techeetah envisage d'utiliser un moteur DS

L'équipe de Formule E Techeetah évalue la possibilité de passer à un groupe propulseur DS Performance pour la saison 2018-2019, d'après les informations de Motorsport.com.

Techeetah, qui est essentiellement détenue par Chinese Media Capital, utilise actuellement un moteur Renault, et il s'agit de la seule équipe cliente en Formule E. Les projets d'un accord avec DS seraient à un stade avancé, et pourraient voir l'équipe s'engager avec le constructeur français cette année, pour un programme de cinq saisons débutant fin 2018.

Cette possibilité survient après que le pilote vedette de Techeetah, Jean-Éric Vergne, a exprimé une certaine frustration durant le week-end de l'ePrix de Mexico quant au fait de ne pas pouvoir faire d'essais de pré-saison.

Les motoristes de Formule E disposent de 15 jours d'essais, mais en obtiennent sept supplémentaires s'ils fournissent également une équipe cliente. C'est à la discrétion du constructeur de donner ou non ces journées supplémentaires à l'équipe cliente.

Tous les tests de pré-saison doivent se faire avec le même châssis et la même batterie. Renault e.dams a choisi l'an dernier d'utiliser toutes ses journées d'essais pour se préparer en vue de la Saison 3. Ces tests ne peuvent pas être menés avec une voiture qui a déjà été homologuée, et la FIA surveille cela de près avec des logiciels.

"Bien sûr, ce n'est pas idéal [d'être client], car nous devrions avoir des journées d'essais avant la saison, mais ils [Renault] en ont pris cinq, donc nous n'avons pas d'essais de pré-saison", a confié Vergne à Motorsport.com. "Ils ont un énorme avantage dont les gens ne tiennent pas tellement compte, et tout ce que nous avons, ce sont les journées de course pour essayer quelque chose, c'est dur."

Il s'agirait de l'un des problèmes ayant poussé Techeetah à envisager une potentielle collaboration avec DS Performance pour 2018. Vergne est connu pour avoir conservé d'excellentes relations avec les dirigeants de DS, parmi lesquels le PDG Yves Bonnefont et le directeur technique Xavier Mestelan-Pinon, avec qui il a travaillé en 2015-2016.

"Je crois que nous avons une très bonne stratégie [pour l'avenir] et nous travaillons dessus", poursuit Vergne, dont les intérêts chez Techeetah dépassent le simple fait d'être pilote. "J'espère que nous pourrons bientôt annoncer quelque chose. Nous voulons une équipe qui réussit, et j'ai un long contrat avec l'équipe."

Rester avec Renault pour la Saison 4

Techeetah continuera toutefois à utiliser le moteur Renault au moins la saison prochaine, comme l'a confirmé le team principal Mark Preston.

L'équipe précédente, Team Aguri, s'était engagée pour deux ans avec Renault, après avoir utilisé la spécification de la première année lors de la seconde saison de Formule E.

"Ce sera toujours Renault", a déclaré Preston à Motorsport.com. "Ça signifie que la saison prochaine sera une transition en douceur. C'est très fiable. C'est presque automatique et prêt à l'emploi, d'une certaine manière."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule E
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Techeetah
Type d'article Actualités